Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Journées d'études à Oued Laou

Débat sur l'épuration des eaux usées dans les petites localités du Nord du Maroc




Les journées techniques d'études et de débat sur les alternatives pour l'épuration des eaux usées dans les petites localités côtières du Nord du Maroc ont pris fin le 16 décembre dernier à Oued Laou.
Ces deux journées (15 et 16 décembre), organisées par la Direction générale de la coopération internationale du gouvernement autonome des Iles Baléares, en collaboration avec la municipalité de Oued Laou, l'Agence du Bassin hydraulique du Loukkos et le Bureau technique de la coopération espagnole à Rabat, s'inscrit dans le cadre du programme « Azahar » pour le développement durable dans le bassin méditerranéen. Elles avaient pour principal objectif de « saisir l'ampleur de la problématique de l'assainissement liquide au niveau de l'estuaire de Oued Laou » mais également de faire le point sur les techniques d'épuration utilisées dans les deux rives de la Méditerranée.
Il faut dire que depuis trois ans, la Direction générale de la coopération internationale du gouvernement autonome des Iles Baléares développe, avec l'appui de la municipalité de Oued Laou, un projet pour améliorer les conditions environnementales de cette ville côtière de quelque 10.000 habitants.
De cette coopération maroco-espagnole, plusieurs actions et initiatives ont vu le jour : amélioration de la gestion des déchets au niveau de la zone touristique; formation et sensibilisation à la gestion écologique de la plage d'Oued Laou, appui en faveur du tissu associatif en matière de conservation et gestion durable des ressources naturelles, sensibilisation à l'économie de l'eau…
L'une des initiatives les plus conséquentes a été de lancer une étude sur « la technologie la plus appropriée pour le traitement des eaux usées à Oued Laou », étude qui a été menée à bout grâce à la participation active de chercheurs de l'Université des Baléares et de Tétouan,  de spécialistes de l'Institut agronomique et vétérinaire Hassan II et des techniciens du Bassin hydraulique du Loukkos.
Les 15 et 16 décembre ont été l'occasion de définir le projet de construction d'une station d'épuration des eaux usées à Oued Laou, partager les résultats des études menées et débattre de l'efficience de la technologie proposée en fonction de plusieurs critères dont l'efficacité et la fiabilité du traitement, la flexibilité des chantiers qui devraient être menés, le coût de la maintenance et de la gestion et la réutilisation des eaux traitées dans d'autres secteurs comme l'agriculture.
A l'issue de ces deux journées de débat, de réflexions et d'analyse, les intervenants ont insisté sur l'urgence de la mise au point du projet afin d'éviter la contamination irréversible de la nappe phréatique, source de l'eau potable de la ville de Oued Laou.
Il est à noter que le rejet des eaux usées directement dans le milieu naturel a des conséquences néfastes sur la santé de la population.




Amel NEJJARI
Jeudi 25 Décembre 2008

Lu 747 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs