Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Journées d’étude à Tetouan sur la conservation et la restauration des œuvres d’art




Les travaux des 1ères journées d’étude sur "La conservation et la restauration des œuvres d’art" se sont ouverts, mercredi à l’Institut national des beaux-arts de Tétouan (INBA), avec la participation d’artistes, d’experts et de chercheurs marocains et espagnols.
S’exprimant à cette occasion, le chef de la division des arts plastiques au ministère de la Culture, Mansour Akrache, a souligné que cette rencontre scientifique constitue une occasion pour échanger les expériences dans le domaine de conservation et de restauration des œuvres d’art des musées et rapprocher les points de vue des professionnels et des chercheurs marocains et espagnols, en vue de sauvegarder le patrimoine civilisationnel et culturel des deux pays.
Cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre de la coopération entre les départements de la Culture du Maroc et de l’Espagne, sera ponctuée d’exposés théoriques et d’ateliers pratiques visant à permettre aux étudiants de prendre connaissance des systèmes de conservation et de restauration des œuvres d’art et de s’approcher davantage de l’expérience espagnole dans ce domaine.
Pour sa part, le directeur de l’INBA, Mehdi Zouak, a fait savoir que ces journées, organisées par le ministère de la Culture, en partenariat avec le ministère de l’Education, de la Culture et des Sports d’Espagne, visent à offrir aux experts marocains et espagnols un espace d’échange et de partage des expériences et des bonnes pratiques en relation avec la conservation et la restauration des œuvres d’art sur papier, des sculptures et des installations d’art contemporain, ainsi qu’en matière de conservation préventive des collections d’art.
Cette manifestation académique ambitionne également de rapprocher les experts, les professionnels et les étudiants espagnols du patrimoine civilisationnel et muséal du Maroc en général et des œuvres d’art de l’INBA depuis sa création en 1945 en particulier, et de bénéficier de l’expérience espagnole en vue de conserver le legs artistique ancestral national pour les générations futures, a précisé M. Zouak, émettant le souhait de créer un observatoire pour la conservation et la restauration des œuvres d’art, dans le cadre d’un projet de coopération bilatérale.
De son côté, le directeur-adjoint de l’action extérieure du ministère de la Culture espagnol, Pablo Jimenez, a mis en avant l’excellence des relations de coopération culturelle entre le Maroc et l’Espagne, réitérant l’engagement de son département à soutenir les activités culturelles au Royaume et les projets de coopération bilatéraux, visant à hisser davantage le partenariat bilatéral fructueux.

Vendredi 28 Octobre 2016

Lu 489 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs