Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Journées culturelles marocaines en Azerbaïdjan : Le Maroc culturel séduit Bakou




«L’organisation des Journées culturelles marocaines en Azerbaïdjan constitue un signal fort de la part du Maroc à l’endroit d’un pays avec lequel il partage de nombreuses affinités culturelles », souligne le ministère de la Culture dans un communiqué rendu public récemment.
Le département de la culture s’exprimait ainsi au sujet des Journées culturelles qu’il a organisées, du 15 au 18 octobre, dans ce pays du Caucase et auxquelles ont pris part Bensalem Himmich, ministre de tutelle et son homologue azéri Abullahafs Garayev.
Ces journées, qui ont eu pour cadre les locaux du Théâtre de la comédie musicale, ont connu une affluence record témoignant ainsi de l’intérêt des populations azéries pour une culture marocaine riche et diversifiée. Dans une ambiance festive, le public a eu droit pour la première fois à des chants de Tarab Al-Ala en compagnie de Mohammed Ba Jeddoub; un spectacle rehaussé ensuite par la performance de la grande chanteuse Chrifa qui a séduit le public azéri avec des mélodies et des rythmes merveilleusement exécutés par une voix ensorcelante.
Dans le registre des arts plastiques, quarante tableaux représentant des artistes marocains de renom et vingt photographies ont été exposés au Hall de l’Union des artistes d’Azerbaïdjan, en présence d’un public nombreux.
« Les journées des 17 et 18 ont été marquées par la Aïta Jeblia, à travers l’artiste Haj Mohamed Laaroussi. Elles furent marquées aussi par la musique Gnaoua d’Essaouira », poursuit le ministère qui précise que ces dernières festivités se sont déroulées dans la ville de Sumqayit, à une trentaine de kilomètre de Bakou.
Dans un tout autre espace, les Azéri ont eu l’honneur d’assister à la projection, à la salle de l’Union des cinéastes azéris, des films « Regards » de Noureddine Lakhmari et « Soif » de Saad Chraibi.
Une table ronde fut organisée à la Bibliothèque nationale d’Azerbaïdjan avec la participation d’écrivains et poètes des deux pays, donnant lieu à un échange fructueux sur l’expérience romanesque des deux pays.
Bensalem Himmich, qui a présidé la cérémonie d’ouverture de ces journées, a saisi cette occasion « pour renouveler la proposition de l’emprunt culturel réciproque qui favorisera le rapprochement entre les intellectuels des deux  pays». Au cours d’un entretien avec son homologue azéri, le ministre a également proposé que soient réalisés des projets ponctuels entre leurs deux départements. L’un d’eux consisterait à traduire et publier des œuvres sur les mots arabes introduits en langue azérie. Une proposition qui a reçu l’assentiment de son homologue Abullahafs Garayev.


ALAIN B.
Samedi 24 Octobre 2009

Lu 276 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs