Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Journée nationale de la femme

De timides avancées sur le plan politique et des embûches qui persistent




Célébrée au lendemain des élections législatives, la journée nationale de la femme est une occasion privilégiée pour mettre l'accent sur les avancées de la participation politique de la gent féminine qui est en évolution constante, malgré les obstacles endogènes et exogènes, qui freinent encore l'implication de la femme dans les décisions politiques.
Cette commémoration nationale, qui coïncide avec le deuxième scrutin législatif après l'adoption de la Constitution de 2011, invite à inscrire, une nouvelle fois, à l'ordre du jour la question de l'égalité et de la parité, en mettant en exergue les progrès réalisés en matière de représentativité des femmes au sein des institutions politiques, et à réfléchir aux perspectives permettant de promouvoir leur statut et leur influence sur la scène nationale.
Dans ce sens, la loi a réservé un quota de sièges parlementaires pour les femmes et les jeunes, deux catégories historiquement lésées par le vote. Selon l'article premier de la loi organique relative à la Chambre des représentants, les listes nationales consacrent aux jeunes 30 sièges à la Chambre des représentants, et 60 aux femmes. Ces 90 membres doivent être élus au titre d'une circonscription électorale nationale créée à l'échelle du territoire du Royaume. Toutefois, cette liste serait provisoire et devrait être retirée dès que les buts de ce quota seront atteints. Au regard de la liste provisoire des élus vendredi dernier, les femmes ne sont pas légion.
Instituée pour la première fois en 2002, la liste nationale avait pour but ultime de pousser les partis politiques à présenter des candidatures féminines au niveau des circonscriptions locales pour assurer une compétition équitable avec les hommes.
Lors des élections municipales et régionales de 2015, les femmes ont occupé un tiers des sièges dans les régions, bien qu'elles n'aient pu accéder à aucune présidence de Conseil régional, tandis qu'au niveau des communes, la représentation politique des femmes a connu une évolution significative, passant de 1% en 2008 à plus de 21% en 2015, un taux qui demeure en deçà du seuil à franchir pour que les femmes puissent avoir un véritable impact sur les processus de prise de décision.
Au cours des législatives de 2016, plusieurs formations politiques ont respecté le principe de parité et mis en avant leurs "élites" féminines, quoique en majorité elles ne figuraient pas en têtes de liste. Dans ce cadre, le Parti authenticité et modernité (PAM) a adopté un mécanisme de "discrimination positive" au niveau des deux listes, en présentant 89 femmes sur sa liste de jeunes. Pour sa part, le Parti du progrès et du socialisme (PPS) a présenté 103 candidates à ce scrutin, et a adopté le principe d'équité au niveau de la liste nationale des jeunes.
L’Union socialiste des forces populaires (USFP), quant à elle, a présenté 96 candidates, dont 7 figurent sur la liste des jeunes, alors que le Parti de la justice et du développement (PJD) a présenté 89 candidates, dont quatre seulement issues de sa liste de jeunes.
De son côté, la Fédération de la gauche démocratique (FGD), un rassemblement regroupant le Parti socialiste unifié (PSU), le Parti de l’Avant-garde démocratique et socialiste et le Congrès national Ittihadi, a présenté 108 candidates.

Mercredi 12 Octobre 2016

Lu 680 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs