Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Journée de deuil à Tarragone suite à un drame familial : Une Marocaine enceinte mortellement fauchée à Madrid




Journée de deuil à Tarragone suite à un drame familial : Une Marocaine enceinte mortellement fauchée à Madrid
La mairie de la ville catalane de Tarragone (nord-est de l'Espagne) a décrété mardi jour de deuil officiel, suite au crime macabre qui a coûté la vie à trois ressortissants marocains.
Les corps des victimes, une femme de 26 ans et ses deux enfants âgées de 2 et 6 ans, ont été découverts lundi matin dans leur appartement à Tarragone où elles se sont établies en 2004.
La police catalane soupçonne l'époux de la victime, lui aussi de nationalité marocaine, d'être l'auteur de ce triple homicide.
"Les drapeaux du Palais municipal (mairie) ont été ainsi mis en berne" durant toute la journée du mardi en signe de deuil, a ajouté la même source.
La mairie de Tarragone avait déjà observé une minute de silence en hommage aux victimes de ce triple crime.
La nouvelle du meurtre des trois ressortissants marocains a suscité l'émoi au sein de la communauté marocaine établie à Tarragone. Les corps des victimes, qui étaient dans un état de décomposition avancé, ont été retrouvés dans leur appartement suite à une alerte donnée par leurs voisins.
Le corps de la femme, dissimulé dans une baignoire couverte de chaux, portait les traces de violences. L'époux de la victime, qui est activement recherché, est le suspect principal dans ce triple homicide, selon la police catalane.
La défunte vivait seule avec ses enfants depuis qu'elle s'était séparée de son mari il y a six mois à cause de problèmes conjugaux.
Le meurtrier présumé souffrait de problèmes psychiques et était interdit par la justice depuis l'automne 2009 de s'approcher de son épouse, selon le maire de Tarragone Josep Fèlix Ballesteros.
Par ailleurs, Une Marocaine enceinte de neuf mois a été fauchée, dimanche en fin d'après-midi dans une localité proche de Madrid, par un chauffard, mais son bébé a pu être miraculeusement sauvé grâce à l'intervention des services de secours qui ont immédiatement procédé à une césarienne post-mortem.
Le drame a eu lieu dans la rue Camino del Molino dans la localité de Collado Villalba à une quarantaine de km de Madrid, lorsque la défunte, Khadija El Haddad, âgée de 26 ans, de sortie avec des amies pour compléter le trousseau de son bébé, a été mortellement fauchée par le conducteur d'un véhicule léger, qui roulait à vive allure, au moment où elle traversait le passage clouté, selon les médias espagnols.
Le choc a été tellement violent que la victime a été projetée à plusieurs mètres devant le regard incrédule de ses amies avant de tomber sur la tête.
Les services de secours accourus sur place n'ont rien pu faire pour sauver la vie de la jeune maman, décédée d'un arrêt cardio-respiratoire et ont été contraints d'effectuer une césarienne sur le lieu même de l'accident dans une tentative de sauver le bébé de trois kilos et qui portera le nom de Mouad pour exhausser le vœu de Khadija de son vivant.
Le bébé, qui présentait une insuffisance respiratoire a dû être intubé et évacué d'urgence à bord d'un hélicoptère à l'unité de soins intensifs de l'hôpital Puerta de Hierro avant d'être transféré lundi à l'aube à l'unité de néonatologie de l'hôpital La Paz de Madrid où il est toujours admis.
Le conducteur du véhicule, qui affirme n'avoir pas vu la victime lorsqu'elle traversait la rue, a été arrêté avant d'être été remis en liberté.
Il devait comparaître mardi ou aujourd'hui devant le juge pour homicide involontaire.
Arrivée il y a six années en Espagne, Khadija El Haddad, a laissé derrière elle un autre enfant âgé à peine de deux ans. Elle vivait avec son époux, Rachid Jahah (29 ans), qui réside en Espagne depuis une dizaine d'années et qui travaille comme cuisinier.
La dépouille de la victime, originaire de Targuist près d'Al-Hoceima, sera rapatriée au Maroc pour y être inhumée.

MAP
Mercredi 20 Octobre 2010

Lu 2556 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs