Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Journée d’étude sur la violence dans les stades




Le ministère de l'Intérieur a adressé, depuis 2008, une circulaire aux wilayas et préfectures du Royaume pour lutter contre la violence dans les stades à travers l'institutionnalisation d'un arsenal sécuritaire, a souligné, mardi à Rabat, Khalid Zerouali, wali, directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère de l'Intérieur.
Cet arsenal a été concrétisé par la mise en place du protocole sécuritaire (12 articles) qui est déployé avant le début de chaque match pour préserver l'aspect festif des rencontres de football, a précisé le responsable, qui s'exprimait dans le cadre d'une journée d'étude sur "La violence dans les stades", organisée au Parlement par le Groupe authenticité et modernité à la Chambre des conseillers.
Après avoir déploré la recrudescence de ce phénomène "qui a causé d'énormes dégâts dont la destruction de 96 voitures et 60 bus et qui a été soldé par l'arrestation de 1.122 mineurs lors des deux dernières années", M. Zerouali a noté que l'autre mesure entreprise par le ministère de l'Intérieur a été la "doctrine relationnelle" avec le département de la Jeunesse et des Sports et les fédérations sportives pour avoir davantage de visibilité sur le programme des compétitions sportives (horaires, jours...).
De son côté, M. Abderazak Akkari a souligné, dans une allocution au nom du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Lahcen Sekkhouri, que la violence dans les stades est un phénomène néfaste et universel qui s'étend même en Europe (France, Allemagne, Grande-Bretagne).
Au Maroc, la violence lors du derby casablancais opposant le WAC au Raja n'est que la suite d'incidents enregistrés à Fès, Agadir, Tanger et Oujda, a-t-il estimé, relevant que ce fléau requiert la conjugaison des efforts de tous les intervenants dans ce domaine.
Le ministère de la Jeunesse et des Sports a mis en place en coordination avec les secteurs gouvernementaux concernés plusieurs mesures institutionnelles, législatives et préventives dans la mise à niveau des infrastructures sportives, a-t-il rappelé.
A cet effet, a-t-il dit, il est important de souligner le rôle efficient des services de sécurité dans la préservation des infrastructures sportives et des biens publics et les sanctions infligées par la Fédération Royale marocaine de football (FRMF) aux clubs en plus de l'arsenal juridique institué dans ce domaine.
Pour sa part, l'expert des affaires sportives, Moncef El Yazghi, a présenté dans son intervention le cadre législatif de la lutte contre la violence (loi 09-09) composé de 19 articles et promulgué, le 2 juin 2011.
Ont pris part à cette rencontre notamment les représentants de la FRMF et de l'Association "Zayd Faez" des oeuvres sociales et la lutte contre la violence dans les stades.

Jeudi 14 Janvier 2016

Lu 221 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs