Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

John Mensah, c'est "M. le maudit" !




John Mensah a marqué un but offrant au Ghana la victoire sur le Botswana (1-0) mardi pour son entrée en lice dans la CAN-2012 (groupe D), mais a aussi récolté un carton rouge qui tronque son tournoi et prolonge l'étrange malédiction qui le touche depuis 2008.
"Je suis heureux qu'on ait gagné grâce à mon but, avance le capitaine des Black Stars au sujet de son coup de genou victorieux sur un corner. Il fallait l'emporter pour gagner en confiance".
"Je remercie Dieu pour mon premier but en Coupe d'Afrique, malheureusement j'ai aussi reçu un carton rouge, poursuit le joueur de Lyon. Mais nous avons un bon banc et donc pas mal de joueurs qui peuvent me remplacer pour les deux matches que je vais rater".
Son entraîneur, Goran Stevanovic, ne cache pas son embarras. "Je suis contrarié parce que Mensah est très difficile à remplacer, avance le Serbe. Mais lorsque nous étions en préparation en Afrique du Sud, j'ai dit à mes joueurs que j'avais besoin de chacun d'eux pour cette compétition, et j'ai donc vingt autres joueurs qui peuvent le remplacer, et nous serons prêts contre le Mali" samedi.
Le partenaire du Lyonnais en défense centrale John Boye (Rennes), élu homme du match par la CAF, pourrait être associé à Jonathan Mensah (Evian), entré en jeu peu après l'expulsion de son homonyme. Isaac Vorsah, habituel titulaire en défense centrale, doit en effet encore purger un match de suspension.
Déjà deux cartons rouges
Mensah absent, cela devient une habitude, en tout cas depuis 2008. Cet été-là, c'est auréolé du statut de joueur clef et de capitaine à Rennes qu'il arrive à Lyon. Mais sa première saison entre Rhône et Saône n'épouse pas ce statut: barré par la concurrence, dépannant parfois sur les côtés, il fait seulement douze apparitions en championnat, et récolte déjà deux cartons rouges.
L'incident avec un supporter havrais qu'il accuse d'insultes racistes à son égard le touche profondément. Il veut changer d'air. Prêté deux ans à Sunderland, il y trouve davantage de temps de jeu mais n'est pas épargné par les blessures.
Le club anglais ne lève pas l'option d'achat, et Mensah retourne à Lyon à l'été 2011. Mais patatras: en match de pré-saison contre Salzbourg (Autriche), il occasionne un penalty et prend un nouveau carton rouge (défaite 1-0 de l'OL).Et cette saison, encore perturbé par les pépins physiques, il ne dispute qu'un match lors duquel il s'avère catastrophique (revers 1-0 à Caen en septembre)... et disparaît en queue de peloton dans la hiérarchie des défenseurs centraux.
Il aura davantage joué en sélection (trois matches des qualifications à la CAN).
Troisième avec le Ghana à la CAN-2008, il est allé en finale à la CAN-2010 (défaite 1-0 face à l'Egypte). Il a aussi atteint les quarts de finale du Mondial-2010, un souvenir mitigé pour lui: les Black Stars égalaient le record africain du Sénégal dans une Coupe du monde (quart en 2002), mais c'est lui qui avait alors raté le tir au but fatidique face à l'Uruguay à Johannesburg.
Maudit, on vous dit...

AFP
Vendredi 27 Janvier 2012

Lu 179 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs