Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

John Kerry appelle Israéliens et Palestiniens à s'écarter du "précipice"

La Maison Blanche demande au Premier ministre israélien de cesser sa "rhétorique incendiaire"




Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a appelé jeudi Israéliens et Palestiniens à s'écarter du "précipice", après une rencontre avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à Berlin qui a coïncidé avec de nouvelles violences sur le terrain.
Kerry a néanmoins exprimé un "optimisme prudent" sur une amélioration de la situation, contrebalançant des déclarations la veille du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon qui s'était dit pessimiste lors d'une tournée de médiation au Proche-Orient.
Le chef de la diplomatie américaine a dit espérer que sa rencontre avec le dirigeant israélien et celles prévues en fin de semaine avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le roi Abdallah de Jordanie déboucheraient sur un apaisement du conflit.
Il a fait part devant la presse de son "optimisme prudent pour que dans les prochains jours quelque chose puisse être mis sur la table" afin d'"apaiser la situation et aller de l'avant". "Je suis impatient de rencontrer le roi Abdallah et le président Abbas et j'espère que nous pourrons saisir l'occasion et quitter le bord du précipice", a ajouté M. Kerry.
Cela passe par la réaffirmation du maintien du statu quo sur l'accès des musulmans à l'esplanade des Mosquées de Jérusalem, qui peuvent s'y rendre à toute heure alors que l'accès est limité pour les juifs.
La Maison Blanche a de son côté demandé au Premier ministre israélien de cesser la "rhétorique incendiaire", après ses propos controversés accusant l'ancien mufti de Jérusalem d'avoir donné à Adolf Hilter l'idée d'exterminer les juifs d'Europe.
 Outre la rencontre Kerry-Netanyahu, les entrevues bilatérales se sont enchaînées à Berlin. Le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier a reçu séparément Kerry et la Haute représentante de l'Union européenne aux Affaires étrangères Federica Mogherini, l'UE étant le principal pourvoyeur de fonds des Palestiniens.  Le Conseil de sécurité des Nations unies devait aussi discuter du dossier. Une réunion du quartette (Russie, Etats-Unis, Union européenne, ONU), était prévue vendredi à Vienne.
Sur le terrain, un soldat israélien a été blessé vendredi au couteau en Cisjordanie occupée et son agresseur a été touché par balles, a indiqué l'armée israélienne. Cette attaque est la dernière en date d'une série d'attaques à l'arme blanche commises pour la très grande majorité par des Palestiniens contre des soldats ou des civils israéliens, alors que la vague de violences a réveillé le spectre d'une nouvelle intifada.
Jeudi un Israélien avait été blessé à coups de couteau à Bet Shemesh, à l'ouest de Jérusalem, par deux agresseurs, a indiqué la police. L'un a été tué et l'autre grièvement blessé par les forces de l'ordre. Un Palestinien a par ailleurs pu prendre la fuite à Hébron (sud de la Cisjordanie) après avoir échoué à poignarder un soldat israélien.
Neuf Palestiniens ont aussi été blessés, dont cinq par balles, dans la même région lors de heurts avec l'armée alors que 58 Palestiniens ont été arrêtés depuis mercredi en Cisjordanie.
Depuis le 1er octobre, les confrontations quotidiennes entre lanceurs de pierres palestiniens et soldats israéliens, les agressions mutuelles entre Palestiniens et colons et une vague d'attentats anti-israéliens ont coûté la vie à huit juifs israéliens, 49 Palestiniens (pour plus de la moitié des auteurs d'attaques) et un arabe israélien. Un demandeur d'asile érythréen pris par erreur pour l'auteur d'un attentat a aussi été "lynché" par des Israéliens.
Le seul geste d’Israël pour calmer la tension c’est que pour la première fois depuis des semaines l’Etat hébreu a permis vendredi 23 octobre à tous les fidèles palestiniens sans restriction d'âge de se rendre sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem. Mi-septembre, la police israélienne avait interdit l'accès de ce lieu aux hommes palestiniens (moins de 40 ans ou moins de 50 ans).

Samedi 24 Octobre 2015

Lu 966 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs