Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Janet Jackson retourne sur les traces de son frère disparu




Pour son premier album depuis sept ans, sorti vendredi dernier, Janet Jackson rend hommage à son célèbre frère Michael, disparu en 2009, tant dans ses textes qu'avec une interprétation qui rappelle régulièrement le timbre et les intonations du roi de la pop. Dès l'ouverture, il serait facile de prendre le titre éponyme de l'album  "Unbreakable", un morceau léger au groove précis, pour une création de Michael Jackson, jusqu'aux hoquets caractéristiques du chanteur aux mocassins. "Bonjour, ça fait un bail. Beaucoup de choses à raconter. Ravie que vous soyez toujours là", glisse la benjamine de la fratrie. Depuis son album précédent, "Discipline", Janet a quitté la vie publique durant les deux ans qui ont suivi le décès de son frère, puis s'est remariée avec le magnat qatarien du luxe Wissam Al Mana, en 2012. Sur le titre "Broken Hearts Heal", elle évoque son enfance passée "autour des étoiles les plus brillantes que le monde ait jamais connues", qui "dansaient et chantaient quoi qu'il arrive". "Je me suis toujours sentie en sécurité" dans cet environnement, chante-t-elle sur un tempo joyeux, sans  sombrer dans le pathos. "Inch Allah, rendez-vous dans l'au-delà", lance-t-elle au plus illustre membre de la famille. Janet est restée proche de son frère jusqu'à sa mort et ne s'est pas défaussée par la suite. "Nous savions tous qu'il y avait un problème" avec la santé de Michael, a-t-elle reconnu sur le plateau de la présentatrice vedette Oprah Winfrey.
Tout au long de l'album, Janet Jackson mêle légèreté et gravité, de la charge funk "Gon B Alright" au sérieux de "Shoulda Known Better", dans lequel elle refuse d'être "naïve" devant l'injustice du monde. Pour «Unbreakable», la chanteuse de 49 ans a retrouvé les producteurs Jimmy Jam et Terry Lewis, qui étaient aux manettes en 1986 lors de la genèse de l'album "Control". Ce disque a fait de Janet Jackson une star à part entière, grâce à un son qui a su marier habilement la pop et le R&B. A l'instar de son frère, toutes proportions gardées, elle est parvenue à créer un univers novateur où la danse était très présente, lequel allait inspirer plusieurs générations de chanteuses, jusqu'à aujourd'hui. Sans chercher à courir après le son d'aujourd'hui, Janet Jackson renoue avec cet esprit originel qui a fait sa renommée.

Mardi 6 Octobre 2015

Lu 324 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs