Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jamel Debbouze de nouveau à l’écran dans “Né quelque part” de Mohamed Hamadi

Le film sortira dans les salles françaises le 19 juin prochain




Jamel Debbouze de nouveau à l’écran dans “Né quelque part” de Mohamed Hamadi
Jamel Debbouze est à l’affiche du premier long métrage du réalisateur Mohamed Hamadi : «Né quelque part».
Les rapports entre les fils d’immigrés et leurs pays d’origine sont au cœur de cette comédie dramatique dont l’histoire se déroule en Algérie.
Cette production réunit, outre Jamel Debbouze, Tewfik Jallab, Malik Bentalha et Fatsah Bouyahmed (du Jamel Comedy Club).
«Farid mon fils, tu vas aller à ma place en Algérie. Tu vas les empêcher de démolir notre maison», lance le père à son fils Farid, incarné à l’écran par Tewfik Jallab dont c’est les premiers pas au cinéma après quelques apparitions dans la série télévisée française «P.J.» (créée par Michelle Podroznik et Frédéric Krivine et diffusée entre 1997 et 2009 sur France 2) et plusieurs autres téléfilms tels que «Adresse inconnue» (2008-2009), «Vénus et Apollon» (2009), «La Tueuse»  et «Pas si simple» (2010).
Ainsi commence le film, distribué par Mars Distribution et dont la bande-annonce a été mise en ligne récemment.  Mais la demande du père laisse sceptique Farid: «Qu’est-ce que tu veux que j’aille faire là-bas ? Je ne parle même pas l’arabe», lance le fils qui ne sait rien du pays de ses parents, où ils étaient nés ni comment ils avaient grandi.
En dépit de son étonnement, Farid doit se rendre à l’évidence que la demande de son père est plus qu’urgente. Il doit donc se résoudre à passer quelques jours au village de ses parents pour tenter de dénouer la situation.
Il est accueilli à l’aéroport international de Tlemcen Zenata Messali Hadj par son cousin interprété par l’humoriste et comédien Jamal Debbouze, qui apprécie déjà «l’odeur de la France…». Et donc s’approcher d’un pays qu’il a toujours rêvé de rejoindre.
Farid qui n’a jamais mis les pieds en Algérie est très bien accueilli dans une ambiance bon enfant. Il ne tardera pas d’ailleurs pas à tomber sous le charme d’une galerie de personnages étonnants dont l’humour et la simplicité vont profondément le toucher.
«Ici comme on est nerveux, ils (les autorités) nous rajoutent du goudron», lance le cousin au nouvel arrivant comme pour rire et, sans doute, pour mettre le cousin dans le bain du pays qui l’accueille.
Mais alors que tout semble bien se passer, Farid s’aperçoit un bon jour qu’il s’est fait dérober ses documents par son vif et débrouillard cousin. Donc, il ne peut comme prévu rentrer en France. Une situation qui va perturber son séjour et qui ne semble pas visiblement émouvoir son entourage ni même les aînés dont un lui répond ironiquement «Pourquoi tu es pressé de rentrer? Tu es chez toi ici».
Parviendra-t-il à retourner en France? A quoi vont ressembler ses prochains jours? Ses rapports avec les siens vont-ils se détériorer? Autant de questions dont on se saurait apporter des réponses avant le 19 juin, date de la sortie en salles en France du film que d’aucuns annoncent riche d’émotions.

Alain Bouithy
Jeudi 25 Avril 2013

Lu 1038 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs