Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jamal Rhmani à l’ouverture des travaux de l’Université libre de Rabat : Les réformes ont permis d'améliorer le climat du travail




Le ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle, Jamal Rhmani, a indiqué que le Maroc a entrepris, au cours des dix dernières années, des réformes structurelles qui ont permis d'améliorer le climat du travail et de l'investissement.
Intervenant lors de l'ouverture, mardi à Rabat, de la 3ème session de l'Université libre de Rabat, organisée par l'Association Ribat Al Fath pour le développement durable, M. Rhmani a précisé que ces réformes ont concerné plusieurs volets à caractère législatif et organisationnel. Il a rappelé, dans ce sens, notamment l'adoption du Code de travail, la loi relative à l'état civil, le code d'assurance maladie obligatoire et la charte nationale de l'éducation et de la formation, ainsi que la création de l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences, de l'Agence du développement régional et du Conseil économique et social. Le ministre a également rappelé l'adoption de la Charte nationale de l'investissement, la Charte des entreprises, la loi relative à la libéralisation des prix et à la concurrence, ainsi que la création de zones offshore, la création de l'Agence de promotion des investissements et la signature d'accords de libre-échange avec plusieurs pays. Lors de cette rencontre, organisée sous le thème "Le droit au travail: un droit économique et social", M. Rhmani a passé en revue les grandes lignes du Code de travail, notamment les dispositions visant l'amélioration du climat et des conditions de travail, le renforcement de la représentativité des salariés, l'amélioration des mécanismes de contrôle et le règlement des contentieux. Le bilan de la mise en œuvre du code de travail est encourageant au regard notamment de l'amélioration du climat social et de l'orientation vers le développement de la loi régissant les conventions collectives. Le ministre a, néanmoins, fait état de certaines contraintes, notamment l'existence de secteurs informels et au niveau de la création d'organes représentatifs au sein des entreprises et de l'application du code de travail particulièrement dans le secteur agricole. M. Rhmani a, en outre, souligné que plusieurs défis restent à relever, dont la concrétisation de la réforme du système de l'éducation et de la formation, la généralisation et la pérennisation des systèmes de protection sociale et la réforme des régimes de retraite et l'adoption du régime d'indemnisation sur la perte d'emploi. La réforme du régime mutualiste, l'adoption de la loi sur les syndicats professionnels et celle relative à la grève et l'accélération du rythme de promotion des investissements et de la formation figurent également parmi les défis à relever, a-t-il dit. Le président de l'Association Ribat Al Fath, Abdelkrim Bennani a, de son côté, indiqué que le thème choisi pour cette session revêt une grande importance en raison de son lien étroit avec les droits de l'Homme, ajoutant que le droit au travail fait partie intégrante des droits économiques et sociaux.

MAP
Vendredi 16 Avril 2010

Lu 666 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs