Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jacques Rogge après l’attribution des JO 2020 : Les diffuseurs n'ont pas joué dans la décision sur Doha




Le président du Comité international olympique (CIO) Jacques Rogge a déclaré jeudi à Québec que les questions concernant la diffusion des jeux Olympiques n'avaient pas influé sur la décision d'interdire à Doha d'être candidate aux jeux Olympiques 2020.
"Le changement de dates (qui était proposé par Doha, de juillet-août à octobre) a évidemment un effet sur les retransmissions mais ces questions-là n'ont rien à voir avec la décision du CIO", a assuré M. Rogge lors de la conférence de presse qui concluait la réunion de la commission exécutive du CIO à Québec. Interrogé sur l'avenir olympique de Doha, qui a échoué mercredi pour la seconde fois à devenir candidate pour les JO, M. Rogge a estimé qu'il ne pouvait se prononcer sur "la position du CIO dans un futur où il ne serait plus là", c'est-à-dire après septembre 2013, année où un nouveau patron sera élu à la tête de l'institution olympique.
"Rio (élu pour 2016) a essayé trois fois, Pyeongchang a essayé trois fois", a rappelé M. Rogge.
Mercredi, le CIO avait décidé d'écarter Doha et Bakou de la course aux JO-2020, autorisant Madrid, Tokyo et Istanbul à poursuivre leur campagne. En raison de températures trop élevées en juillet-août, époque traditionnelle des JO, Doha avait été autorisée, dans son dossier de pré-candidature, à proposer des dates différentes, en octobre, ce qui ne satisfaisait pas les diffuseurs traditionnels des Jeux.
Par ailleurs, Jacques Rogge, a déclaré jeudi que la Turquie ne présentait qu'"une seule candidature officielle", celle aux JO-2020, par opposition à la campagne concurrente pour obtenir l'Euro de football, la même année.
"Nous savons qu'il y a une candidature de la Fédération turque de football. Cette candidature n'a pas été acceptée par l'UEFA et n'a pas reçu la garantie du gouvernement", a déclaré M. Rogge. "Nous nous sommes basés sur la situation suivante (pour accepter la candidature d'Istanbul aux JO-2020): il n'y a qu'une seule candidature officielle, une seule qui ait le soutien du gouvernement", a-t-il ajouté.
La Turquie a fait part de son intérêt auprès de l'UEFA pour organiser l'Euro-2020 de football dont l'attribution doit être décidée début 2014 tandis que la ville hôte des JO-2020 sera élue le 7 septembre 2013.
Le CIO exige de ses villes hôtes qu'elles n'organisent pas d'événement concurrent la même année que les JO.

Libé
Samedi 26 Mai 2012

Lu 348 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs