Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jack Lang : Le Maroc vit une expérience très forte en matière de politique culturelle




Jack Lang : Le Maroc vit une expérience très forte en matière de politique culturelle
L’expérience «très forte» que le Maroc est en train de vivre en matière de politique culturelle est «liée à l’engagement personnel» de SM le Roi Mohammed VI, a souligné le président de l’Institut du Monde arabe (IMA), Jack Lang. «Il n’y a pas vraiment de modèle répliquable en la matière, simplement des expériences. Et il est vrai que celle que le Maroc est en train de vivre est très forte. Elle est notamment liée à l’engagement personnel» de SM le Roi, a affirmé Jack Lang dans un entretien publié sur le site de l'hebdomadaire international «Jeune Afrique».
 «Il y a encore beaucoup de choses à faire, mais le Maroc a de réels atouts, comme un centre du cinéma solide et structuré, des écoles pour les professionnels…», a insisté le président de l’IMA en réponse à la question de savoir si le Royaume était en passe de devenir un modèle en matière de politique culturelle depuis la création de la Fondation nationale des musées. «On remarque aussi une réelle vivacité dans les initiatives privées», a-t-il ajouté en signalant notamment avoir eu, durant un voyage au Maroc, un aperçu du projet de musée porté par Leïla Meziane à Casablanca et dont le jeune architecte marocain chargé de dessiner les lieux, Tariq Oualalou, a réalisé une maquette remarquable. M. Lang a, par ailleurs, mis l’accent sur le rôle que joue l’IMA, qui fête le 30ème anniversaire de sa fondation, en tant qu’espace de dialogue et «lieu où des ponts sont jetés entre diverses personnes quand bien même leurs pays respectifs se tournent le dos».  
L’IMA, a-t-il poursuivi, c’est aussi un peu une «deuxième maison» pour Latifa Ibn Ziaten (Ndlr, la mère du franco-marocain Imad Ibn Ziaten, l’un des trois militaires abattus par Mohamed Merah lors de la tuerie de mars 2012). «Elle y pense une grande partie de ses projets et y trouve des oreilles attentives, qui l’aident à les réaliser s’il le faut», a-t-il précisé.  «C’est cela l’IMA. On ne fait pas tant dans la diplomatie ou la politique que dans les rapports humains», a-t-il souligné.

Mardi 7 Novembre 2017

Lu 591 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs