Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jaadi et les Marocains pensent à demain




Jaadi et les Marocains pensent à demain
“C’est le football”, ponctue le capitaine marocain Nabil Jaadi à chacune de ses réponses suite à la défaite de son équipe contre la Côte d’Ivoire, en huitième de finale de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, EAU 2013. Le buteur nord-africain tente ainsi d’expliquer avec fatalisme pourquoi son équipe n’a pas pu gagner et quels enseignements elle doit tirer de cette expérience.
Jaadi est bien conscient que face à la Côte d’Ivoire, les joueurs marocains n’ont pas livré leur meilleur match dans la compétition. Le Maroc s’était qualifié pour le deuxième tour avec la manière, après avoir battu la Croatie et le Panama et tenu en échec l’Ouzbékistan en phase de groupes. “Tout s’est joué au milieu de terrain et pendant les 30 premières minutes, nous n’étions pas bien. Le premier but est arrivé très tôt et nous a pris par surprise. Après, nous avons dû changer tous nos plans”, commente l’homme au brassard au micro de FIFA.com.
“Jouer une phase de groupes est toujours très intéressant car vous pouvez faire match nul ou même perdre et vous qualifier quand même pour le tour suivant. Nous avons affronté trois équipes avec des styles complètement différents, ce qui nous a obligés à faire preuve d’intelligence pour nous adapter. Contre la Côte d’Ivoire, c’était très compliqué. C’est la deuxième fois que nous perdons contre eux. Nous n’avons pas pu prendre notre revanche”, regrette l’attaquant d’Anderlecht, qui se distingue par sa vitesse et sa bonne maîtrise de balle.
“Perdre au deuxième tour est très dur, très difficile à digérer. J’ai du mal à y croire et ça me fait mal, mais je suis certain que tout ce que nous venons de vivre nous aidera à être de meilleurs joueurs et de meilleures personnes à l’avenir”, poursuit le garçon.
L’avenir, c’est maintenant
 “Nous ne sommes pas habitués à jouer comme ça, dans des stades où il y a beaucoup de monde et en sachant que le match est télévisé dans le monde entier. Ce tournoi nous a aidés à gérer cette pression. Cela dit, ici à Fujaïrah, nous nous sentions un peu comme chez nous car le soutien de notre public a été impressionnant”, s’enthousiasme tout de même Nabil.
La Coupe du Monde U-17 de la FIFA est terminée pour les Marocains, et le capitaine veut à présent se tourner vers l’avenir : “Cette aventure a démontré que nous étions compétitifs. Nous savions que ça n’allait pas être facile et nous avons réalisé de grandes performances. Nous avons grandi collectivement. Aujourd’hui, nous pensons déjà à l’étape suivante, qui est de jouer une autre Coupe du Monde, avec la sélection U-20”.
Nabil pense à l’avenir de son pays, mais également au sien. “Je progresse peu à peu. Je suis un joueur qui essaie d’apprendre en permanence. Maintenant je vais revenir en club et utiliser toute cette expérience pour la mettre au service de l’équipe. J’ai beaucoup d’espoir. Je veux jouer dans l’élite, marquer des buts et gagner des titres. Mais je sais que ça ne vient pas tout seul, mais seulement avec des sacrifices et des efforts. C’est le football”, lance-t-il une dernière fois en guise de conclusion.

FIFA.com
Jeudi 31 Octobre 2013

Lu 269 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs