Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

JAZZABLANCA : Weather Report sera de la partie




C’est à l’ex-aéroport d’Anfa qu’auront lieu les péripéties de la cinquième édition du Festival Jazzablanca. Cette année,  le public n’aura pas à être cloisonné comme c’était le cas pour les éditions précédentes, car les organisateurs ont aménagé une salle de concerts spécialement  à cet effet.
Les artistes invités cette année et que les mélomanes auront à redécouvrir ne sont pas des moindres. Qu’on en juge : Raul Paz, Weather Report, Jason Mraz, Milow, Peter Cincotti et Kyle Eastwood.
Des noms qui sonnent bien tant il est vrai qu’ils font le bonheur des festivals de jazz les plus en vue dans le monde. Rien que le nom de Weater Report en dit long sur la sélection de cette année. Les élèves amateurs de musique et jouant d’un instrument ne sont pas en reste car ils bénéficieront d’une programmation éducative pour les initier à la musique jazz, et ce par l’organisation d’ateliers destinés à leur appendre à jouer en groupe. Cette formation durera trois demi-journées et sera certainement très riche.
A côté de ces escapades initiatiques, on prévoit des conférences qui seront animées par Antoine Hervé. Celui-ci animera par ailleurs aux côtés de  Don Moyé, des ateliers d’apprentissage qui permettront au public comme aux jeunes musiciens mordus de jazz, de joindre l’utile à l’agréable. Jean François Zygel, critique connu, estime que « pour ce Festival, Antoine Hervé se propose de manière vivante et divertissante de présenter la vie et l’œuvre de deux grands musiciens, à savoir Keith Jarret et Oscar Petterson. Le public aura droit à des histoires, des anecdotes, de l’humour et des explications techniques accessibles à tous et surtout beaucoup de musique car tout se passera au piano ».
Les prix d’entrée ont été bien étudiés (entre 150 et 700 dh), selon la stature de l’artiste.
Mais à voir la qualité du plateau proposé, les prix semblent être à la portée. La clôture sera assurée par Jazon Mraz qui est devenu célèbre grâce à son titre « I’m yours». C’est un auteur-compositeur américain né dans la banlieue de Richmond et qui a commencé à gratter la guitare à l’âge de 18 ans.     
Le Festival  Jazzablanca est en passe de devenir un rendez-vous prestigieux où les amateurs de jazz - et ils sont très nombreux – pourront retrouver leurs idoles et découvrir des musiciens qui ont non seulement sillonné le monde, mais ont également marqué l’histoire du jazz de lettres en or.
A ce titre, les conférences qui traiteront des carrières de Keith Jarret et d’Oscar Petterson seront d’une grande valeur eu égard à l’apport de ces deux grands noms du jazz.

Libé
Samedi 27 Mars 2010

Lu 385 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs