Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Italie : Berlusconi témoin dans une affaire impliquant la mafia




Italie : Berlusconi  témoin dans une affaire impliquant la mafia
L’ex-chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi a été entendu pendant trois heures comme témoin mercredi à Rome dans le cadre d’une affaire remontant aux années 1970, durant lesquelles il aurait été victime d’extorsion de la part de la mafia, ont annoncé les médias italiens.
Cette audition intervenait dans le cadre de l’affaire Dell’Utri, du nom d’un sénateur proche de M. Berlusconi, condamné en 2010 à sept ans de prison pour complicité avec la mafia.
En mars dernier, la Cour de cassation avait annulé ce jugement pour insuffisance de preuves et réclamé un nouveau procès. Mais dans ses attendus, elle avait estimé que Marcello Dell’Utri avait «joué le rôle de médiateur» entre Silvio Berlusconi et le crime organisé.
Selon la Cour, le sénateur sicilien était «l’auteur d’un accord de protection et de collaboration entre Berlusconi et la mafia».
La plus haute juridiction italienne affirmait aussi que M. Berlusconi avait versé à la mafia sicilienne «des sommes importantes» pour assurer sa protection dans les années 1970.
Le document de la Cour de cassation décrivait le Cavaliere comme «une victime qui a agi par nécessité» et «a payé des sommes importantes pour sa sécurité et celle de sa famille».
M. Berlusconi, qui aura 76 ans à la fin du mois, a été entendu dans une caserne de la police financière par les juges d’instruction de Palerme (Sicile) avant de rentrer au Palais Grazzioli, sa résidence romaine, avec ses avocats, Me Niccolo Ghedini et Luigi Longo.
Il «a clarifié tous les aspects de l’affaire» et «nous avons fourni toute la documentation nécessaire, à l’appui de ses déclarations», ont indiqué les deux avocats dans un communiqué.
Le sénateur Dell’Utri, originaire de Palerme, avait été condamné en première instance en décembre 2004 à 9 ans de prison pour sa proximité avec certains chefs de la mafia sicilienne, Cosa Nostra. En juin 2010, la Cour d’appel de Palerme avait confirmé cette condamnation pour «complicité externe en association mafieuse» mais avait réduit sa peine de 9 à 7 ans.

AFP
Vendredi 7 Septembre 2012

Lu 117 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs