Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Israël, l’enfant gâté : Israël vient d’apprendre enfin qu’il y a une limite à tout !




L’assaut donné par la foule égyptienne à l’ambassade israélienne au Caire est une façon pour la population égyptienne de prendre sa revanche sur l’Etat hébreu qui, quelques jours auparavant, avait tué cinq policiers égyptiens dont un officier au Sinaï sans se donner la peine de présenter des excuses.
Ainsi se comportent les Israéliens. Depuis que leur Etat existe, ils ont choisi l’arrogance comme politique, forts qu’ils sont de la protection voire de la bienveillance des Américains.
Il n’y a pas si longtemps, des commandos israéliens ont attaqué en pleine mer, dans les eaux internationales, un bateau de paix turc. On connaît la crise qui s’en est suivie entre Ankara et Tel Aviv, et qui s’est terminée par l’expulsion de l’ambassadeur israélien. 
Après des tergiversations et des atermoiements du gouvernement Benyamin Netanyahu à présenter des excuses en bonne et due forme à Ankara, le gouvernement turc excédé a dû se résoudre à utiliser la manière forte et donc provoquer une crise avec Tel Aviv malgré leurs relations privilégiées.
C’est le Premier ministre turc qui a dit qu’Israël se comporte en enfant gâté tant on lui fait passer toutes les extravagances.
Si les Israéliens se comportent ainsi, c’est parce qu’ils savent qu’ils peuvent se le permettre puisque la couverture américaine est assurée.
Or, la puissance américaine n’est plus ce qu’elle était… Ses échecs militaires et diplomatiques ne se comptent plus. On peut citer, entre autres,  l’Afghanistan, l’Irak. Et puis il y a la crise économique et financière qui est passée par là. Aussi, la puissance américaine est en train de se désintégrer.
Quand le Printemps arabe a éclaté dans des pays arabes dont les chefs d’Etat étaient considérés comme des protégés des Américains, Washington n’avait d’autre choix que de les abandonner et de s’aligner sur la vague des jeunes qui réclamaient  la démocratie, la justice sociale…
Ce qui vient de se passer récemment au Caire est un coup de semonce pour Israël qui ne peut continuer à avoir des relations normales avec des pays arabes, et en même temps poursuivre sa politique d’arrogance à leur égard.

Youssef BENZAHRA
Lundi 12 Septembre 2011

Lu 269 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs