Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Israël arrête plusieurs responsables de la sécurité palestinienne : Tsahal bombarde la Bande de Gaza




Israël arrête plusieurs responsables de la sécurité palestinienne :  Tsahal bombarde la Bande de Gaza
Des bombardements israéliens ont fait au moins sept blessés, dont un grave, tôt dimanche dans la Bande de Gaza, a-t-on appris de sources médicales palestiniennes.
L'aviation israélienne dit avoir visé deux sites soupçonnés d'abriter des ateliers de fabrication d'armes et un tunnel de contrebande. Tsahal explique que ces bombardements viennent en représailles aux tirs de roquettes sur le sud d'Israël.
Samedi soir, le Hamas, au pouvoir dans la Bande de Gaza, avait annoncé que les milices palestiniennes s'étaient mises d'accord pour faire cesser ces tirs de roquettes. Fathi Hamad, le ministre (Hamas) de l'Intérieur dans la Bande de Gaza, avait expliqué que cette trêve avait pour but d'éviter des représailles israéliennes et d'apporter de la stabilité à ce petit territoire qui souffre du blocus israélien. Dimanche, le Djihad islamique, une faction plus petite mais responsable de la majeure partie des tirs de roquettes, a affirmé qu'il n'y avait "pas de trêve formelle". Il a toutefois assuré qu'il s'abstiendrait temporairement.
"Oui, il y a une pause. Mais si les ennemis sionistes attaquent, comme ils le feront inévitablement, il y aura une réaction", a déclaré Khader Habib, porte-parole du Djihad islamique.  Par ailleurs, l'armée israélienne a une nouvelle fois interpellé des responsables de la sécurité palestinienne samedi, en Cisjordanie aux abords de Kalkilya.  Vendredi 20 novembre, cinq autres membres des services de sécurité palestiniens ont été arrêtés à Salfit, près de Naplouse, également dans le nord de la Cisjordanie. Ils ont été libérés quelques heures plus tard.
Dans les deux cas, l’armée israélienne n’a pas donné d’explications sur ces interpellations.  
De sources palestiniennes non officielles, on indique qu’Israël a tenté d’empêcher l’interrogatoire de Palestiniens accusés de collaboration avec les autorités sécuritaires israéliennes.
Côté israélien, on se contente de souligner que depuis que les services palestiniens axent leurs opérations sur la lutte contre les extrémistes, il existe une bonne coopération avec l’armée israélienne.

AP, MFI
Lundi 23 Novembre 2009

Lu 212 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs