Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Israël annonce la construction de nouveaux logements à Jérusalem-Est

Mahmoud Abbas accuse les ravisseurs des 3 Israéliens de vouloir "détruire" les Palestiniens




Israël annonce la construction de nouveaux logements à Jérusalem-Est
La mairie israélienne de Jérusalem a avalisé mercredi la construction de 172 logements dans le quartier de colonisation de Har Homa, à Jérusalem-Est occupée et annexée.
Cette annonce intervient dans un contexte particulièrement tendu, Israël ayant lancé une vaste opération de ratissage -son plus important déploiement militaire en Cisjordanie occupée depuis la fin de la deuxième Intifada en 2005- pour retrouver trois jeunes Israéliens enlevés le 12 juin près d'un bloc de colonies et démanteler le réseau du Hamas islamiste, auquel il impute ce rapt.
Un précédent programme de 50 logements dans ce quartier de Jérusalem-Est avait été annoncé le 26 mai, pendant la visite du pape en Terre sainte. La semaine suivante, le gouvernement israélien avait annoncé le déblocage d'un plan de construction pour 3.200 logements dans les colonies de Cisjordanie et Jérusalem-Est, en représailles à la formation le 2 juin d'un gouvernement d'union palestinien composé de personnalités indépendantes. Quelque 200.000 Israéliens habitent des quartiers de colonisation à Jérusalem-Est, à côté de près de 300.000 Palestiniens.
Le président palestinien Mahmoud Abbas a accusé mercredi les responsables de l'enlèvement de trois jeunes Israéliens, imputé par Israël au mouvement islamiste Hamas, de vouloir "détruire les Palestiniens". "Celui qui a enlevé les trois jeunes Israéliens cherche à nous détruire et on va lui demander des comptes", a-t-il déclaré à l'ouverture à Jeddah, en Arabie saoudite, d'une réunion de l'Organisation de la coopération islamique (OCI).
Benjamin Netanyahu tient rigueur à l'Autorité palestinienne et l’accuse d’être "responsable de toute attaque émanant d'un territoire sous son contrôle. En effet, elle administre les secteurs autonomes en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël et où habitent quelque 375.000 colons dans les implantations israéliennes.
Israël poursuivait mercredi son coup de filet contre les activistes du Hamas en Cisjordanie pour retrouver les trois Israéliens. Au total 240 Palestiniens ont été déjà arrêtés, dont 65 dans la nuit de mardi à mercredi. Parmi les 65, "figurent 51 ayant fait partie de l'échange Gilad Shalit", a annoncé l'armée israélienne, en allusion au soldat israélien qui avait été libéré en 2011 en échange de centaines de Palestiniens, après avoir été enlevé en 2006 et détenu par le Hamas à Gaza. Mahmoud Abbas qui a déjà condamné lundi l'enlèvement des trois Israéliens ainsi que les "violations israéliennes qui ont suivi" s'est engagé à ne pas recourir aux armes contre les Israéliens. "Il est dans notre intérêt d'avoir une coordination en matière de sécurité avec Israël car cela nous protège". "Je le dis franchement, nous n'aurons jamais une autre intifada (soulèvement) qui pourrait nous détruire", a-t-il insisté alors que le processus de paix israélo-palestinien est au point mort.  

AFP
Jeudi 19 Juin 2014

Lu 416 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs