Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Iouri Loutsenko a bénéficié d’une grâce présidentielle


L’ex-Premier ministre ukrainien purge une peine de sept ans de détention



Iouri Loutsenko a bénéficié d’une grâce présidentielle
Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a accordé sa grâce à l’ancien ministre de l’Intérieur Iouri Loutsenko, un fidèle allié de l’ex-Premier ministre emprisonné, Mme Ioulia Timochenko, a annoncé la présidence dimanche.
«Le Président Viktor Ianoukovitch a signé le décret accordant la grâce présidentielle à six condamnés, parmi lesquels l’ancien ministre de l’intérieur Iouri Loutsenko et l’ancien ministre de l’environnement Georgy Filiptchouk», a annoncé son cabinet dans un communiqué.
La présidence souligne que ce décret s’inscrit dans le cadre d’un assouplissement décidé par le gouvernement ukrainien «visant à rendre la législation plus humaine et à réduire le nombre des personnes en détention.»
La publication de ce décret présidentiel intervient quelques jours après que la Cour de cassation a maintenu la peine de quatre ans de prison infligée à Iouri Loutsenko, incarcéré depuis son arrestation en décembre 2010.
La décision de Ianoukovitch de gracier Loutsenko répond aux demandes répétées des gouvernements occidentaux et plus particulièrement à celle des envoyés spéciaux du Parlement européen en Ukraine, l’ancien président polonais Alexandre Kwasniewski et de l’ancien président du Parlement européen Pat Cox.
Les condamnations de Ioulia Timochenko — qui purge une peine de sept ans de détention pour abus de pouvoir — et de Iouri Loutsenko, vertement critiquées par l’Occident qui les qualifie de «justice sélective», sont à l’origine d’une crise des relations entre Kiev et l’Union européenne.
La communiqué de la présidence ne mentionne pas le nom de l’opposante emprisonnée, qui selon les observateurs ne risque pas de sortir de prison avant longtemps.
Ioulia Timochenko a été Premier ministre en 2005, puis de fin 2007 à début 2010, année où elle a été vaincue à la présidentielle par Viktor Ianoukovitch. L’opposante a été incarcérée puis condamnée en 2011.

Libé
Dimanche 7 Avril 2013

Lu 121 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs