Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Interview avec Anne-Marie Brunet : Artiste peintre française




Interview avec Anne-Marie Brunet : Artiste peintre française
"Lorsque j'offre mes peintures au regard des autres, je souhaite qu'ils puissent y trouver quelque chose : une émotion, une couleur, une impression de rêve, ou peut-être rien".

Libé : Comment êtes-vous devenue artiste peintre?

Anne-Marie Brunet : Je n'ai pas l'impression d'être devenue artiste peintre mais d'avoir eu envie que des émotions qui étaient restées au fond de moi sortent après le départ de mes deux enfants devenus adultes. Pour exprimer ces émotions, j'ai eu besoin d'apposer la peinture de façon très personnelle sur la toile avec mes mains.

C'est-à-dire ?

Au fil des tableaux que j'ai réalisés, certaines personnes ont été touchées et m'en ont parlé et cela  m'a encouragée à continuer ma passion. Cela s'est concrétisé par une exposition dans mon village à Foulayronnes près d'Agen en 2003. Mais je me suis rendu compte lors de celle-ci que mes tableaux faisaient partie de mon intimité. J'ai mis plus d'un an avant de me remettre à peindre. Voilà pourquoi je n'ai pas l'impression d'être une artiste.

Peindre c'est aussi retrouver son passé, son enfance, ses rêves. Que représente la peinture pour vous?

La peinture ou le dessin sont pour moi une façon de ressortir des choses qui m'ont fait du mal ou du bien. Je ne sais pas si mon passé est dans mes peintures que j'ai commencées il y a quelques années, mais je sais que  mes émotions doivent sortir au moment où je vis un événement  fort, voire très fort, et tout se retrouve dans le choix des couleurs et de la forme qui se posent sur la toile.

 Quels sont les thèmes qui vous tiennent tellement à cœur et que vous essayez de mettre sur une toile ?

Je n'ai pas de thèmes  précis, mais je peins toujours en musique, dans la joie ou la peine. J'ai eu une très forte envie de mettre des couleurs sur la toile après la disparition de mon frère et de mon père mais aussi après des rencontres fabuleuses dans ma vie. Je ressens en moi quelque chose de si fort qu'il me faut une toile, de la peinture et de l'urgence, mes tableaux naissent ainsi.

 Pourquoi peignez-vous avec vos doigts et non avec des pinceaux?

Je pense que je ne pourrai pas m'exprimer de la même façon avec un pinceau. J'ai besoin de sentir, de toucher la matière, de la voir s'étaler sur la toile. C'est une sensation extraordinaire et dans mon urgence il n'y a que cette façon là qui me procure ce bonheur.  Mes mains ont besoin de parler, de faire vivre les couleurs et de traduire à la fin mes émotions.

Votre peinture s'inscrit dans une perspective abstraite. Qu'en pensez-vous?

Je n'ai  jamais  cherché à appartenir à tel où tel courant. Ma peinture, c'est vrai, ressemble à de l'abstrait, mais c'est  venu tout seul. Tout sort de moi de cette façon, c'est du pur ressenti.

Qu'en est-il de la forte présence des couleurs bleue et rouge dans vos travaux?

Le choix de la couleur vient avec l'instant que je vis, je reconnais me servir beaucoup du bleu, j'aime le bleu, (le ciel, la mer,) Mais si j'ai l'impression de m'exprimer plus avec du bleu ou du rose, les autres couleurs viennent partager la toile avec celles - ci.

Tout comme les autres moyens d'expression artistique, peindre revient à interroger la relation de l'être humain face au monde. Quel monde peignez-vous? Et puis de quel monde rêvez-vous?

Je n'ai pas l'impression que le monde  influence ma peinture mais sait-on jamais ? Par contre, lorsque j'offre mes peintures au regard des autres, je souhaite qu'ils puissent y trouver quelque chose: une émotion, une couleur, une impression de rêve, ou peut-être rien.  Le monde dont je rêve est plein de couleurs, d'émotions, de douceurs, de rencontres vraies et de beaucoup de musique qui rendent ce monde beau. Mais n'est-ce pas de  l'illusion? Je me suis fabriqué un peu ce monde grâce à ma peinture et grâce à mes rêves.

Ne souhaiteriez-vous pas exposer vos travaux au Maroc ?

Si un jour il y a une possibilité, je ne dirai pas non. Je serai très honorée par cette invitation. C'est donner une grande valeur à mes tableaux d'être invitée.

Un dernier mot aux lecteurs de Libé?

Il y a quatre ans, je suis venue au Maroc dans une famille qui m'a accueilli, si chaleureusement. Donc je garde un si bon souvenir. Je suis très touchée aussi  que l'on me donne la parole pour parler de ma peinture. Je vous remercie beaucoup de m'avoir permis de m'exprimer pour les lecteurs de votre journal.

Propos recueillis par Atmane Bissani
Lundi 16 Août 2010

Lu 918 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs