Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Intervention des forces spéciales US en Libye et Somalie

Un leader d’Al-Qaïda capturé à Tripoli




Intervention des forces spéciales US en Libye et Somalie
Les forces spéciales américaines ont capturé samedi en Libye un responsable d’Al Qaïda recherché pour les attentats contre les ambassades des Etats-Unis au Kenya et en Tanzanie en 1998, ont souligné les autorités américaines.
Une autre opération menée en Somalie deux semaines après l’attaque islamiste contre un centre commercial de Nairobi, au Kenya, n’a en revanche pas permis aux forces spéciales américaines de capturer ou de tuer le responsable des «Chabaab» somaliens visé par cette intervention. «A la suite d’une opération antiterroriste américaine, Abou Anas Al Liby est actuellement légalement détenu par l’armée américaine dans un endroit sûr en dehors de la Libye», a dit un porte-parole du Pentagone, George Little, sans plus de précisions.
Abou Anas Al Liby, qui aurait 49 ans, est recherché par les Etats-Unis pour son implication présumée dans les attentats de 1998 à Nairobi et Dar es Salam, qui ont fait 224 morts.
Les autorités américaines proposaient cinq millions de dollars pour toute information permettant sa capture.
Egalement connu sous le nom de Nazih Al Ragye, il a été arrêté samedi à l’aube à Tripoli en retournant chez lui après les prières du matin, ont affirmé un voisin et des sources proches des milices islamistes actives en Libye.
En septembre 2012, CNN avait rapporté qu’Abou Anas Al Liby avait été aperçu à Tripoli, en Libye, où, selon une source proche des services de renseignement américains, il serait arrivé au cours du printemps 2011 pendant le soulèvement contre Mouammar Kadhafi.
Toujours selon CNN, les services de renseignement occidentaux craignaient alors qu’Abou Anas Al Liby ait été chargé de constituer un réseau d’Al Qaïda en Libye mais ils s’étaient abstenus de le capturer en raison de l’instabilité dans ce pays.
L’autre opération conduite samedi dans la ville somalienne de Brava n’a en revanche abouti à aucune capture, a dit un responsable américain ayant requis l’anonymat.
Le Pentagone a confirmé que les forces américaines avaient été impliquées dans une opération en Somalie contre «un terroriste Chabaab connu», sans plus de détails.
Les responsables américains n’ont pas identifié cette cible. Ils ont déclaré que les forces américaines s’étaient retirées sans la moindre perte mais qu’elles avaient mis fin à leur intervention afin de ne pas tuer ou blesser de civils. Selon une source américaine, l’intervention a été menée par un commando des Navy SEAL, les forces spéciales américaines.

Reuters
Lundi 7 Octobre 2013

Lu 473 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs