Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Interpellation de jihadistes en France




Interpellation de jihadistes en France
Six personnes, dont deux mineurs, ont été interpellées depuis mardi en France, dans la région lyonnaise (centre-est) et placées en garde à vue dans le cadre d'une enquête sur des filières de recrutement de jihadistes vers la Syrie, a indiqué mercredi à l'AFP une source judiciaire.
 Une source policière avait auparavant fait état de l'interpellation de trois hommes et une femme soupçonnées de participer au recrutement de jeunes femmes candidates au jihad. Cette source avait précisé que des armes de poing avaient été saisies lors de perquisitions.
 Le coup de filet a eu lieu dans le cadre d'une enquête préliminaire pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste", ouverte en juillet par le parquet antiterroriste de Paris et menée par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).
 Selon la source policière, un frère et une soeur figurent parmi les personnes arrêtées. L'un des suspects est aussi lié, selon cette source, au groupuscule islamiste dissous en 2012 Forsane Alizza (Les Cavaliers de la fierté).
 L'opération avait débuté tôt mardi matin près d'une zone industrielle de Meyzieu, dans l'est de l'agglomération lyonnaise. Ce coup de filet intervient en plein examen par l'Assemblée nationale française d'un projet de loi qui renforce l'arsenal antiterroriste. Les députés français ont approuvé mardi soir l'interdiction administrative de sortie du territoire visant à empêcher le départ de candidats au jihad en Syrie et en Irak, l'une des mesures clé d'un projet de loi sur la lutte contre le terrorisme.
 Cette interdiction de sortie d'un ressortissant français pourra être prise "dès lors qu'il existe des raisons sérieuses de croire qu'il projette des déplacements à l'étranger ayant pour objet la participation à des activités terroristes, des crimes de guerre ou des crimes contre l'humanité ou sur un théâtre d'opérations de groupements terroristes et dans des conditions susceptibles de le conduire à porter atteinte à la sécurité publique lors de son retour sur le territoire français".
 D'une durée de six mois, renouvelable jusqu'à deux ans, cette interdiction conduira au retrait immédiat du passeport et de la carte d'identité de la personne concernée qui recevra un récépissé valant justification de son identité.
 Les personnes faisant l'objet de cette interdiction seront signalées dans le Système d'information Schengen utilisé par les pays de l'espace européen sans frontière. Les compagnies de transport auront interdiction de prendre ces personnes dès lors qu'elles auront été alertées par les autorités de leur présence dans leur système de réservation.
 La violation de cette interdiction, punie de trois ans d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende, constituera un motif pour arrêter à leur retour ceux qui auront réussi à se rendre en Syrie.
 Selon le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, environ 930 Français sont impliqués dans des filières vers la Syrie et l'Irak (350 sur place, 180 repartis de Syrie, 170 en transit vers la zone et 230 ayant des velléités de départ), nombre en "augmentation de 74% en huit mois". 36 sont morts sur place.
 Depuis le printemps, il existe une plate-forme de signalements grâce à laquelle "au moins 70 départs" ont pu être évités selon le ministre. 

AFP
Jeudi 18 Septembre 2014

Lu 116 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs