Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Internationale socialiste : Appel au plein emploi et à la promotion de la justice sociale




La promotion des valeurs de justice sociale, de  solidarité et la mise en place de politiques de plein emploi, constituent les principales recommandations adoptées mardi à Rabat par le comité de l'Internationale socialiste (IS) sur la politique économique, le travail et les ressources nationales.
La lutte contre l'économie informelle, la revalorisation des salaires et l'élargissement de la couverture médicale figurent également parmi les décisions ayant couronné les travaux de cette rencontre de deux jours. La réunion a regroupé des délégations de partis socialistes dont le Maroc représenté par l'USFP, seul parti socialiste marocain membre de l'IS, du Costa Rica, de France, de Palestine, de Tunisie, de Mauritanie, du Venezuela, de Suède, de Grèce et d'Afrique du Sud.
Les participants ont également appelé à trouver une solution efficiente à la problématique du secteur informel, à travers notamment la mise en place d'une couverture sociale et médicale au profit des personnes concernées.
Les entreprises privées doivent bénéficier de mesures incitatives par le biais notamment d'abattements fiscaux, ont-ils préconisé, appelant à la promotion du secteur public et au soutien des exportations des biens et services.
La stabilité et la solidité des finances publiques représentent également l'un des fondements des économies nationales en vue de réduire l'inflation et d’assurer des taux de croissance élevés, ont-ils soutenu, relevant l'importance d'une redistribution équitable des revenus et la mise en place d'un système d'imposition viable et équitable.  Ces recommandations devraient être soumises au conseil de l'IS pour adoption définitive lors de sa réunion prévue du 23 au 25 janvier au Costa Rica.
 Dans un exposé présenté lundi lors de la séance inaugurale, le Premier secrétaire adjoint de l’USFP, Fathallah Oualalou, a rappelé les soulèvements intervenus dans certains pays de la rive Sud du pourtour méditerranéen pour plus de démocratie, soulignant que “ce fait politique majeur” interpelle tous les pays de la région pour trouver des réponses adéquates aux questions liées au mode de  gouvernance et la lutte contre la corruption.
“Les forces de progrès doivent se réveiller et œuvrer à défendre leurs valeurs sur le plan politique en travaillant pour la mise en place des bases d’une démocratisation réelle des systèmes politiques, sur les plans sociétal et culturel en défendant les acquis de la modernisation et de l’ouverture”, a affirmé M. Oualalou.
Les travaux de la réunion ont porté, entre autres, sur l’étude de la situation socioéconomique dans les pays arabes et des possibilités d’application du concept de l’Etat-providence dans la région, en tant que levier d’intégration sociale et principal moyen pour la consolidation des droits de l’Homme et des valeurs de démocratie dans la région.

Libé
Jeudi 12 Janvier 2012

Lu 476 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs