Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Inter Milan: les cinq clefs de la résurrection




Inter Milan: les cinq clefs de la résurrection
L’Inter est passé de la lutte pour le maintien à la course au titre en quarante jours grâce à cinq super-pouvoirs, qui lui ont notamment permis de dompter dimanche l’AC Milan dans le derby (1-0): la santé, l’énergie, la sagesse (de Ranieri), un jeune héros et de vieux guerriers.
Les blessures soignées
Pour réussir ce miracle de reprendre 9 points en 40 jours au Milan, l’Inter a d’abord pu compter sur une infirmerie enfin vidée. Wesley Sneijder (deux mois d’absence) et Diego Forlan (trois mois) sont enfin opérationnels, et ils formaient dimanche soir un banc de luxe avec Andrea Ranocchia et Cristian Chivu. Seul le Serbe Dejan Stankovic est encore blessé dans un effectif sinon au complet.
Le regain d’énergie
L’Inter a également retrouvé ce qui faisait sa force lors du triplé (Ligue des champions, championnat et coupe) 2010, une condition physique de super-héros, symbolisée par l’incroyable Javier Zanetti: à 38 ans, le capitaine a dévoré au sprint tous ses opposants dimanche soir, aux quatre coins du terrain.
Le “sage” Ranieri
“C’est lui notre vrai secret”, selon le président Massimo Moratti. A 60 ans, Claudio Ranieri a remplacé Gian Piero Gasperini après cinq matches (aucune victoire) et a calmement relancé la machine, sans perdre son sang-froid quand ça ne marchait pas encore. Aidé par son conseiller tactique français, Christian Damiano, il a remis sur les rails un système de jeu efficace, et retrouvé une assise défensive qui a permis aux “nerazzurri” de n’encaisser qu’un but en cinq rencontres, et de remporter leurs six derniers matches.
Ranieri est un habitué, il avait déjà pris l’AS Roma dans le fond du classement en début de saison 2009-2010 pour échouer sur les talons de l’Inter dans la course au “Scudetto” (titre).
Il a imposé son autorité au groupe, et n’hésite pas à mettre en garde deux cadors comme Sneijder et Forlan. Sans eux “l’équipe s’est trouvée, ils doivent patienter, dit Ranieri. Quand ils auront le rythme des autres, ils nous apporteront leur splendeur.”
Le jeune héros
Pas d’Heroic Fantasy sans jeune premier. Ranieri bénéficie de l’éclosion de Ricky Alvarez, pour pallier la nouvelle saison mitigée de Sneijder, guide suprême du triplé 2010. Après des débuts où sa lenteur exaspérait les tifosi, l’Argentin de 23 ans les a conquis grâce à sa technique suave, son sens du sacrifice en défense, et quelques jolis buts. “Wes” va devoir regagner sa place.
Le retour des vieux guerriers
Enfin l’Inter doit beaucoup à ses vieux héros, dans le sillage de Zanetti et Esteban Cambiasso (31 ans), les patrons du vestiaire. “Ces joueurs ont tout gagné, je savais qu’ils n’étaient pas finis. Il fallait seulement retrouver l’enthousiasme et un peu de calme”, explique Ranieri.
Dans le derby, les “Blues Brothers” de la défense centrale ont été impeccables. Lucio (33 ans) a bouché tous les espaces et Walter Samuel (33 ans) a maté Zlatan Ibrahimovic et Pato.
Et à la fin, le Prince (“Il Principe”) Diego Milito (31 ans) a embrassé le poteau et retrouvé sa précision de 2010: une frappe, un but.

Libé
Mercredi 18 Janvier 2012

Lu 443 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs