Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insuffisance des superficies réservées aux cimetières à Rabat




Insuffisance des superficies réservées aux cimetières à Rabat
Décidément les cimetières figurent désormais en pole position des espaces publics qui s’adjugent une dimension humanitaire primordiale, dans la mesure où ils incarnent sans conteste le respect à l’égard du mort et la préservation de sa dignité et de ses droits, d’autant qu’ils constituent un lieu auquel doit être conférée toute l’attention en vue de lui permettre de contribuer à l’embellissement  aussi bien des villes que des campagnes.
En raison du rythme démesuré, voire effréné, de l’urbanisation et de l’extension de l’espace urbain que connaissent les villes marocaines, les cimetières commencent à poser plusieurs problématiques inhérentes, entre autres, à leur mode de gestion et à leur préservation.
Si l’état de délabrement actuel auquel est assujettie la majorité de ces espaces funéraires dans les villes et les campagnes, la cité de Rabat, souffre, quant à elle, d’une insuffisance des superficies qui leur sont réservées et dont la capacité d’accueil sera saturée et pourrait atteindre ses limites dans un ou deux ans au plus tard. Certains d’entre sont d’ores et déjà fermés à cause de leur incapacité d’accueillir davantage de dépouilles mortelles, comme c’est le cas du cimetière de Yaâkoub El Mansour. D’autres pourraient subir le même sort, y compris celui d’Achouhada, dont le conservateur a déclaré à la MAP que ce lieu de repos éternel des rappelés au Dieu sera pratiquement, dans l’espace d’une année, dans l’incapacité de faire face aux flux massifs, précisant qu’il reçoit quotidiennement quinze dépouilles mortelles.
Une telle situation requiert du conseil municipal et des autorités locales, en particulier, de tout mettre en œuvre en vue de trouver des solutions urgentes à même de satisfaire la demande croissante des lieux d’inhumation dans la capitale.
“Tout le monde est conscient de la problématique de la capacité d’accueil des cimetières à laquelle est confrontée la ville de Rabat”, a confié à la MAP, de son côté, le vice-président du Conseil municipal de Rabat, Boujemaâ Dara’i, estimant que “le problème réside, en fait, dans la rareté des espaces réservés à l’inhumation des morts musulmans”.
Le conseil municipal et la wilaya de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër œuvrent d’arrache-pied dans le but de chercher de nouveaux cimetières et de procéder à l’extension d’autres, a-t-il fait savoir.
A cet égard, il a souligné que le conseil municipal prévoit de rattacher 15 hectares limitrophes du cimetière “Asseddiq” qui relèvent du domaine du ministère des Habous et des Affaires islamiques (1/3) et nombre d’héritiers (2/3), notant que le conseil a entamé des discussions avec ces derniers et pourrait avoir recours, le cas échéant, à la procédure d’expropriation devant permettre d’élargir l’espace de ce cimetière.
D’autre part, il a fait remarquer que le conseil municipal de Rabat a déjà examiné avec le Haut-commissariat aux eaux, aux forêts et à la lutte contre la désertification la possibilité de procéder à l’extension du cimetière de Hay Ryad, situé en face de l’ancien parc zoologique, estimant que ceci ne relève plus désormais que de quelques procédures juridiques et administratives.
 Il a, en outre, révélé que l’un des bienfaiteurs de la commune d’Oum Aâzza a fait don d’un lot de terrain, dont la superficie est de 26 hectares, en vue de le transformer en cimetière, estimant toutefois que le problème qui entrave son exploitation relève de son éloignement de la ville de Rabat (20 km), en plus du fait qu’il s’agit d’une parcelle non-équipée.

MAP
Vendredi 20 Septembre 2013

Lu 322 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs