Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Instructions de la Primature sur l’embauche : Diplômés chômeurs et administration se renvoient la balle




Les diplômés chômeurs lauréats des universités, instituts et écoles supérieures sont en colère.  Ils accusent les ministères de la Justice et des Finances et l’Administration de la Défense nationale de les exclure du dispositif de recrutement initié dernièrement par le gouvernement. Les concernés refusent d’admettre ce comportement et réclament des explications au refus de ces départements d’exécuter les instructions de la Primature relatives à l’embauche immédiate des diplômés chômeurs postulant à un poste de travail.
Contacté par Libé, le ministère de la Justice a nié en bloc ces informations. Son secrétaire général nous a affirmé que son département tient toujours ses engagements et assume ses responsabilités. « On n’a jamais fermé les portes devant ces diplômés chômeurs. D’ailleurs,  je viens de recevoir dernièrement 12 membres de la Coordination pour discuter des meilleurs moyens pour mettre en œuvre les directives du gouvernement », nous a-t-il précisé.
Pour lui, le problème ne réside pas au niveau des postes budgétaires mais au niveau des profils et des compétences recherchés : « Imaginez qu’on a plus  de 230 CV de diplômés en biologie, géologie, chimie ou histoire. Pensez-vous que ces profils correspondent aux besoins de notre ministère ? ».
Le SG estime que la bonne gouvernance impose l’orientation de   ces compétences vers les secteurs adéquats. A ce propos, il a déclaré avoir proposé à ces diplômés  de s’orienter vers les ministères qui ont le plus besoin de leurs aptitudes comme celui de l’Energie, de l’Equipement ou des Travaux publics. « Mais cela ne veut pas dire que les portes de notre ministère leur soient fermées. Notre souci, c’est d’abord la bonne gestion des compétences», nous a-t-il souligné.
Le secrétaire général nous a indiqué que le ministère de la Justice a créé plus de 300 postes et qu’il compte les augmenter vu la nécessité de procéder aux  recrutements au sein de ce département. « Lundi prochain, il y aura un nouveau round de négociations avec la Coordination.  
De son côté, le ministère des Finances a balayé ces allégations d’un revers de la main. Certains de ses responsables ont démenti les accusations de la Coordination, sous le couvert de l’anonymat. Pour eux, la question de la gestion  de ce dossier et celui des affectations  est du ressort de la Primature. Ils soutiennent que le rôle de leur ministère a consisté à créer des postes budgétaires et qu’ils ont réussi dans leur mission.
Concernant la question de l’embauche des chômeurs, ils estiment qu’elle doit être traitée dans les limites du besoin de chaque ministère et selon les profils et les compétences recherchés. 

Hassan Bentaleb
Samedi 21 Mai 2011

Lu 479 fois


1.Posté par marouane smounia le 08/07/2011 14:29
je ne comprend pas aucune chose dans cette embauche par ocp .pkoi il va envoyer des convocations à des personnes inconvenable???????????merci

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs