Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Institutionnalisation de l'évaluation des politiques publiques

L’ONDH initie une rencontre internationale à Rabat




Rabat abrite depuis hier une conférence internationale sur «L’institutionnalisation de l'évaluation des politiques publiques », initiée par l’Observatoire du développement humain (ONDH).
Cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre de la mission d’évaluation des politiques publiques du développement humain de l’ONDH, «vise à engager des échanges sur l'état d'avancement des processus d'évaluation, de clarifier les concepts, de rassurer les acteurs afin de les inciter à faire recours à l'évaluation pour mieux cibler, rationaliser les moyens et les dépenses pour une gestion plus efficace des programmes et projets de développement humain », soulignent les organisateurs.
Il est à préciser que ce rendez-vous est organisé en partenariat avec le Centre de recherches et d'études sociales de la Tunisie (CRES), le Conseil national de l'évaluation des politiques de développement social du Mexique (CONEVAL) et les Agences des Nations unies au Maroc. Ainsi que l'Instance nationale d'évaluation relevant du Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique.
Promouvoir l’échange de bonnes pratiques en matière de l’évaluation entre les structures spécialisées; établir un bilan de l’institutionnalisation de l'évaluation dans les pays du Sud ; sensibiliser les décideurs, les élus et les organisations de la société civile sur l’intérêt de l’institutionnalisation de l’évaluation des politiques publiques. Tels sont les objectifs spécifiques de cette conférence qui entend aussi améliorer les connaissances et aptitudes des participants en matière de l’évaluation des politiques publiques, des programmes des projets de développement.
Les organisateurs soutiennent que cette rencontre apportera une « clarification des avancées, des défis, des enjeux et des perspectives de l’institutionnalisation de l’évaluation dans certains pays du Sud; un consensus sur la mise en place d’un forum international pour la promotion de la coopération Sud-Sud en matière d’évaluation; l’adoption des grandes lignes de la feuille de route pour la promotion de l’institutionnalisation et la promotion de l’évaluation des politiques publiques au Maroc et dans les pays du Sud ».
Notons que cette conférence a aussi été l’occasion pour le Maroc de participer à l'éclairage symbolique de la torche d'évaluation dont « la flamme parcourt le monde au rythme des évènements organisés sur l’ensemble des continents tout au long de l’année 2015, année internationale de l’évaluation », expliquent les organisateurs.
Allumée la veille au Maroc, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture, elle l’a déjà été par le Secrétaire général des Nations unies à New York, le ministre de la Planification de l'Inde, des Finances en Nouvelle Zélande. Tout récemment,  le 29 septembre, elle a été allumée par le secrétaire général de l'OCDE à Paris.
La conférence s’achève ce soir.

Alain Bouithy
Mardi 6 Octobre 2015

Lu 823 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs