Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolites




Insolites
Deux cinq dans le onze

Les joueurs du club de football brésilien de Linensen, dans l'Etat de Sao Paulo, ont peut-être cru jouer contre des clones mercredi. L'entraîneur d'Uniao Barbarense a délibérément choisi d'aligner deux joueurs portant le même numéro en deuxième période afin de semer la confusion dans les rangs adverses lors d'une rencontre de championnat local.
Au retour des vestiaires, ils étaient deux à porter le numéro cinq: le milieu de terrain Britto et le défenseur Rafael Silva. Et il a fallu très exactement 26 minutes à l'arbitre pour découvrir le subterfuge.
"Ils étaient très offensifs et nous avons utilisé toutes les combines possibles pour rester à flot", s'est justifié à la télévision Britto, qui a fini la rencontre avec le numéro 17 et un carton jaune en prime.
"C'était une stratégie et ça a marché." Son club s'est imposé 3-2.


Insolites
Le prof s’est pris pour un oiseau

Un professeur s'est pris pour un oiseau et des étudiants ont eu des bouffées délirantes après avoir mangé des biscuits au cannabis cuisinés par l'un de leurs collègues.
A en croire le journal +La Voix du Nord+, l'histoire s'est passée mardi dernier à Arras (nord de la France) lorsque cinq jeunes et leur professeur de l'Institut universitaire de Technologie de Roanne, de passage à Arras pour un concours, étaient victimes de malaises, alors qu'ils étaient attablés pour dîner dans un hôtel-restaurant de la ville.
Voyant ses hôtes vaciller, le patron de l'établissement a alerté les pompiers qui ont rapidement compris qu'il ne s'agissait pas d'une intoxication alimentaire, mais d'une intoxication au cannabis.
Mis sous pression, l'un des étudiants a fini par reconnaître avoir fait consommer des cookies au cannabis, appelés également "space cake" au professeur et aux cinq étudiants, à leur insu. Lui-même en avait mangé mais, manifestement plus habitué, n'avait pas souffert des mêmes symptômes.
Sauf que visiblement les gâteaux étaient un peu trop "chargés". Les pompiers ont dû hospitaliser les cinq étudiants. Leur professeur, particulièrement atteint, a été placé en chambre pour "agités".
Et pour cause, précise le journal régional, À l'entrée de l'hôpital, à peine sorti du véhicule des pompiers, il s'est mis à battre des bras et faire comme l'oiseau... prêt à s'envoler".
Le délire n'a pas du tout été au goût de l'enseignant, qui a déposé plainte une fois remis, contrairement aux étudiants, qui ont tout de même raté un concours préparé depuis deux ans.
Quand au cuisinier en herbe, il sera convoqué au tribunal correctionnel d'Arras le 2 mai prochain pour administration de substances nuisibles.

Libé
Mercredi 10 Avril 2013

Lu 137 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs