Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolites




Insolites
Solitude

Les Japonais peuvent désormais louer des amis grâce aux services d'une entreprise tokyoïte. Les jeunes Japonais préféreraient se payer la compagnie de quelqu'un plutôt que de s'afficher seuls en société de peur d'être jugés par les autres. Ce n'est pas toujours facile de se faire des amis. Et ce ne sont pas les jeunes Japonais qui diront le contraire. Certains d'entre eux ont recours aux services de l'entreprise tokyoïte Client Partners qui propose, entre autres, de louer un ami, révèle le journal japonais Yomiuri Shimbun. Tout sauf la solitude. D'après de nombreuses enquêtes, de plus en plus de Japonais ont des difficultés à tisser de nouveaux liens d'amitié. Client Partners semble alors indispensable aux personnes les plus désespérées. L'entreprise leur propose de nombreux services : embaucher quelqu'un pour prendre des photos de vous lors d'un évènement, payer quelqu'un pour faire la queue à votre place. Mais louer un ami reste le service le plus demandé.  


Insolites
Alliance

Une femme habitant une ferme suédoise avait perdu son alliance il y a 16 ans. Par chance, elle a pu remettre la main dessus en déterrant... une carotte ! Le légume avait poussé au milieu de l'anneau. Ce dernier a pu être mêlé aux épluchures de légumes données au mouton ou bien compostées.Voici seize années que Lena Paahlsson avait perdu tout espoir de retrouver un jour son alliance. Vivant dans une ferme, la Suédoise a néanmoins pu remettre la main sur le symbole de son union avec Ola Paahlsson. "Je n'avais plus espoir. La carotte était en train de pousser au milieu de l'anneau" a déclaré le mari relayé par The New York Daily News. "C'est incroyable" a-t-il ajouté. Perdue en 1995, l'alliance affiche sept petits diamants. Le couple a pensé que l'anneau en question a été perdu dans leur cuisine et s'est retrouvé parmi les épluchures de légumes qu'ils donnent ensuite à manger à leurs moutons ou qu'ils compostent.  


Insolites
Facebook

En Grande-Bretagne, un bébé sur huit dispose d'un compte Facebook ou Twitter à son nom. Les réseaux sociaux permettent aux parents de présenter leurs bambins en un clic. Une étude du groupe Currys&PCWorld a révélé que près d'un bébé britannique sur 8 avait un compte Facebook ou Twitter. Avant même de savoir lire ou écrire, ces bambins se retrouvent donc sur la Toile. Il n'y a pas d'âge pour les réseaux sociaux. Pour de nombreux parents, c'est l'occasion de présenter leur progéniture à toute leur famille. Les réseaux sociaux brisent donc la distance entre les parents et leur famille, peu importe leur localisation géographique. De ce fait, les réseaux sociaux sont de plus en plus plébiscités pour annoncer un heureux événement. L'explosion des réseaux sociaux a également touché les nouveau-nés.

Libé
Mardi 12 Mars 2013

Lu 122 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs