Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolites




Insolites
Les bactéries
du smartphone


En Angleterre, une étude microbiologique confirme ce que l’on sait déjà : notre smartphone est recouvert de bactéries. Si la plupart sont inoffensives, certaines peuvent être parfois infectieuses.
Tout d’abord, la moindre utilisation - SMS, appels ou utilisation d’applications - laisse une empreinte microbiologique sur votre smartphone. Les étudiants de l’Université de Surrey ont imprimé sur la gélose contenue dans les boîtes de pétri l’empreinte de leurs smartphones afin de mettre en évidence l’important nombre de bactéries qui les recouvrent. Ils ont alors retrouvé les nombreux organismes de leurs smartphones sur le liquide nutritionnel contenu dans les boîtes de pétri qui permet le développement du micro organisme étudié.
Si les bactéries sont essentiellement inoffensives, quelques organismes pathogènes comme le staphylocoque doré ont aussi pu être observés. Il faut dire qu’en moyenne, ce germe est présent au niveau des fosses nasales et de la gorge chez 20% des individus sains.
Si les insectes, l’eau, la nourriture, la toux, l’éternuement et les relations sexuelles sont des vecteurs de transmission bactérienne, nos smartphones le sont aussi. En effet, le smartphone est un vecteur de transmission bactérienne exposé aux germes qui se forment souvent près du nez et de la gorge.
Le module universitaire intitulé “Bactériologie pratique et biomédicale” est “un moyen très efficace de faire prendre conscience aux élèves de l’existence d’une microbiologie souvent négligée de leur vie quotidienne”, a assuré le maître de conférence du module, Simon Park, relayé par le Daily Mail. “En vue de ses résultats, le portable ne rappelle pas seulement les numéros de téléphone, mais abrite également l’histoire de vos contacts personnels et physiques avec d’autres personnes, le sol ou d’autres matières”, a conclu le professeur.

Insolites
Au volant

Voilà une étude qui risque d’en déculpabiliser plus d’un ! Si l’alcool au volant demeure l’un des plus grands fléaux de la sécurité routière, l’ennemi numéro un vient de se faire détrôner par les nez qui coulent.  En effet, des chercheurs britanniques considèrent qu’il est moins risqué de prendre la route  avec quelques verres dans le sang plutôt qu’avec les sinus bouchés. Pour Andy Smith, meneur de l’étude : “Avoir un rhume équivaut à boire trois ou quatre pintes”.
Si la nouvelle a de quoi surprendre, sachez qu’il a été prouvé que le temps de réaction d’un conducteur est plus long lorsque ce dernier est malade que lorsqu’il a bu. “Le rhume ralentit la réaction de 36 millisecondes. Tandis que consommer une quantité d’alcool supérieure à la limite maximale, ralentit le temps de réaction de seulement 15 millisecondes”, explique le professeur Smith.   En plus d’augmenter le temps de réaction, conduire souffrant pousse les conducteurs à coller de plus près le véhicule qui les précède. Cette proximité, sans doute due au réconfort dont tout malade ressent le besoin, rend ainsi le risque de collision bien plus élevé. Et si par-dessus le marché, le conducteur en vient à éternuer, c’est l’accident assuré. Car durant l’éternuement l’enrhumé peut quitter la route des yeux pendant près de trois secondes, soit une éternité.   D’autres études ont suggéré que lorsque le corps était en plein combat contre une infection, cela pouvait affecter les relations chimiques dans le cerveau, provoquant des changements d’humeur, des troubles de la mémoire, mais aussi du mouvement. Une combinaison loin de garantir une conduite sûre et sécurisée

Libé
Samedi 2 Mars 2013

Lu 193 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs