Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolites




Insolites
Enchères

“Intime”.... L’adjectif convient parfaitement à la plus petite maison de Bruxelles, à deux pas de la célèbre Grand-Place, qui sera mise aux enchères le 6 février, avec un prix de départ de 146.200 euros.
Coincée entre une pizzeria et un magasin de souvenirs, au 19 de la rue Marché aux Fromages, cette maison de quatre étages construite au XVIIe siècle fut autrefois, entre autres, l’atelier d’un ébéniste et une crêperie.
Le rez-de-chaussée a une surface au sol de seulement 2,75 mètres de large sur 1,75 mètre de long, plus un couloir conduisant à une arrière-cour. Les étages sont un peu plus “vastes” -environ 16 m2 chacun.
“Cela intéresse les gens et beaucoup de touristes viennent visiter”, dit Claude Rotsart de Hertaing, qui fait visiter la maison aux potentiels enchérisseurs.


Insolites
Animaux

Aux Etats-Unis, près de 300 animaux -des pigeons, des poulets et des lapins - ont été découverts dans la maison d’un homme dans l’Ohio. Une société de nettoyage et spécialisée dans les animaux a dû faire face à une suffocante puanteur pour déloger les petites bêtes et les placer dans un foyer.
Les employés de l’entreprise Human Society ont emporté jeudi dernier 60 pigeons, poulets et coqs de la maison située à Huber Heights, une banlieue de Dayton. Ils sont revenus le jour suivant emportant cette fois-ci 223 animaux, dont 100 pigeons et 30 lapins. Sheila Marquis, un officier de Dayton dans l’Ohio, a déclaré à Reuters : “La plupart des animaux survivront même si certains étaient malades”. Marquis avoue également, relayé par le Huffington Post : “Le nombre élevé de pigeons, qui peuvent apporter des maladies, a créé un risque pour la santé à l’intérieur de la maison”.
“Les autorités ont été averties par des plaintes du voisinage à cause d’une puanteur venant de la propriété”, a par ailleurs expliqué Sheila Marquis. “Le propriétaire des animaux, qui a voulu garder l’anonymat, a été très coopératif et était bien informé sur les oiseaux parmi lesquels figuraient des pigeons voyageurs”. Selon elle, l’homme était simplement débordé par tant d’animaux : “Il nous a dit qu’il avait tout d’abord pris quelques animaux d’autres personnes et d’autres organisations s’occupant des pigeons. C’est ainsi que le cycle infernal a commencé. Il a continué à obtenir plus d’oiseaux et à construire plus de cages,” a confié Marquis.

Libé
Jeudi 31 Janvier 2013

Lu 247 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs