Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolites




Insolites
Bouteille à la mer

Le jeune Cade Scott a reçu une réponse à sa bouteille à la mer lancée à Sunderland, en Grande-Bretagne, 17 mois auparavant. Seulement, la réponse provenait d’Australie, signe que son message avait donc parcouru près de 16.000 kilomètres. Le garçon âgé de 11 ans ne s’attendait certainement pas à ce que sa bouteille fasse un si long périple.
Dans son message initial, Cade Scott était resté très bref. Il indiquait simplement à son destinataire, encore inconnu, son nom, son adresse ainsi que le titre de sa série préférée. “J’aime Dr Who. Si vous trouvez cette carte, s’il vous plaît renvoyez-moi votre nom, adresse et âge. Cade”, avait-il indiqué dans sa bouteille. Alors quand il a enfin obtenu une réponse à cette missive, lancée plus d’un an et demi auparavant, Cade n’en revenait pas. D’autant plus qu’au départ, il voulait simplement utiliser la carte postale à l’effigie de la série Dr Who, qu’il avait trouvée dans un magazine, souligne le site Sunderland Echo.
A l’époque, c’est son père, Terry, qui l’avait aidé à organiser les détails de cette bouteille à la mer. Ce message n’avait rien d’un S.O.S, c’était uniquement le désir d’un enfant de s’ouvrir au monde et de faire la connaissance de la personne qui donnerait assez d’importance à cette bouteille à la mer pour y répondre. Ses espoirs n’ont pas été déçus puisque Matthew Eltham, un homme de 25 ans, lui a répondu, par courrier cette fois. Il lui a envoyé une carte postale dans laquelle il lui expliquait la fin du voyage de sa bouteille: “Salut Cade. Merci pour ta carte postale. Je l’ai trouvée en célébrant Noël avec des amis sur la plage de Perth, en Australie! Bonne année!”.
Sa réponse date du 7 janvier dernier, précise The Telegraph, alors que la bouteille a été mise à l’eau le 26 août 2011, à Roker Harbour. Cade Scott ne compte pas s’arrêter là, il a déjà essayé d’entrer en contact avec son nouvel ami en essayant de le retrouver sur les réseaux sociaux. Il prévoit même de lui répondre par courrier.


Insolites
Parquet de prestige

Quiconque est intéressé par un parquet qu’ont foulé les vedettes de la NBA Kobe Bryant et LeBron James peut s’offrir la salle de basketball des Jeux olympiques de Londres, aujourd’hui à vendre.
L’équipement de 12.000 places assises peut être cédé avec ou sans sa structure extérieure blanche, a précisé lundi la société GL events Slick Seatings, fournisseur de plusieurs installations temporaires lors des JO, qui s’occupe de la vente.
Afin de ne pas se retrouver avec une kyrielle de stades dont la ville n’avait pas besoin, comme cela avait été le cas par le passé, Londres a eu recours à beaucoup d’équipements provisoires l’été dernier.
Des ouvriers sont en train de démanteler la salle de basket qui avait été installée dans le parc olympique, dans l’Est londonien. La structure sera conservée dans le centre de Londres jusqu’à ce qu’elle ait trouvé preneur.
Selon des médias, Rio de Janeiro était intéressée en vue des JO 2016 mais les restrictions sur les importations de matériaux au Brésil l’empêcherait d’acheter cet équipement.
La capitale britannique a accueilli la semaine dernière un match de NBA entre les New York Knicks et les Detroit Pistons, mais à l’O2 Arena, sur les rives de la Tamise. Cette même salle avait déjà été utilisée pour la finale du tournoi olympique.

Libé
Mardi 29 Janvier 2013

Lu 246 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs