Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolites




Insolites
Triathlon spatial

A plus de 380 kilomètres de notre planète, l'astronaute américaine Sunita Williams a réalisé un véritable exploit... N'écoutant que son courage, la téméraire a voulu réaliser un record... et courir le premier triathlon dans l'espace ! En orbite autour de la Terre depuis juillet pour l'expédition 33, Sunita Williams est accompagnée de ses coéquipiers russe Yuri Malentchenko et japonais Akihiko Hoshide.
Pour garder la forme, ce qui est primordiale dans l'espace, l'astronaute américaine a tenu à faire quelques exercices, et pas n'importe lesquels ! "Elle a 'nagé' sur 800 mètres, a pédalé sur 29 km, a couru sur 6,4 km et a terminé ses épreuves au bout d'une heure, 48 minutes et 33 secondes." selon Slate. Et pour cause, à bord, tout était prévu pour le sport ! Au même moment, 5000 personnes s'essayaient elles aussi au triathlon, à Malibu en Californie selon Le Figaro. "Je suis heureuse d'avoir terminé. Ce n'était pas facile et je suis sûre que tout le monde, dehors en Californie est excité d'en avoir fini aussi", a-t-elle déclaré à la chaîne CNN.
 

Insolites
Corps tatoué

Dotcom Hostgator, de son vrai nom Billy Gibby, se sert de son corps comme panneau publicitaire en le vendant au plus offrant. Rien de nouveau penserez-vous... sauf que les espaces achetés sont tatoués. Selon le site Oddity Central, ce phénomène n'est pas nouveau puisque l'année dernière, un homme s'appelant Pat Vaillancourt, d'origine canadienne vendait des espaces publicitaires en se faisant tatouer le nom des sites commerciaux moyennant la somme de 35 dollars, soit environ 26 euros.
Le cas de Hostgator Dotcom est bien plus particulier. C'est au début des années 2000 qu'il a commencé à vendre son corps comme espaces publicitaires. A l'époque, il voulait financer sa carrière de boxeur, et faire des dons aux associations qui soutiennent les dons d'organes. Il a donné un de ses reins à un inconnu et a utilisé les recettes de ses tatouages pour payer les frais hospitaliers. Il a même voulu intégrer le Guinness book des records avec ses 37 tatouages sur le corps. Mais aujourd'hui, il fait faire ses nouveaux tatouages sur son visage... pour subvenir aux besoins de sa famille.
En 2010, Hostgator Dotcom a voulu se diversifier pour contrer la crise en tentant de vendre les droits de son nom de famille à l'entreprise la  plus intéressée. "Je l'ai fait pour m'assurer que mes enfants ne seraient pas sans-abri", a-t-il déclaré sur le site internet Buzzfeed.

Libé
Vendredi 28 Septembre 2012

Lu 148 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs