Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolites




Insolites
Dommages

Un Américain a obtenu en justice 7,2 millions de dollars de dommages pour avoir contracté une maladie pulmonaire chronique en inhalant un composant chimique, la diacétyle, présent dans le popcorn au micro-ondes.
Wayne Watson, âgé de 59 ans, a réussi à faire condamner pour négligence le fabricant du popcorn incriminé et la chaîne de supermarchés qui le vendait, pour avoir omis de mentionner le caractère dangereux de la diacétyle, qui rappelle le goût du beurre.
La maladie dont souffre Wayne Watson, une bronchiolite oblitérante, a été diagnostiquée en 2007. Le plaignant dit avoir mangé ce popcorn quotidiennement.
D’autres affaires du même type sont en cours d’instruction dans l’Iowa et à New York, a précisé l’avocat de Watson, Kenneth McClain.

L'ancien député britannique Evan Harris fera partie des candidats du programme
L'ancien député britannique Evan Harris fera partie des candidats du programme
Ecstasy

Six célébrités reconnues en Grande-Bretagne ont accepté de prendre de l’ecstasy en direct à la télévision à partir d’aujourd’hui. Parmi les plus téméraires - ou les plus idiots, c’est selon - , on retrouve un ancien député britannique, Evan Harris, l’écrivain Lionel Shriver ou encore l’acteur Keith Allen. Ils seront filmés en direct depuis les laboratoires de l’Imperial College, à Londres, selon les informations du Huffington Post.
L’expérience à mi-chemin entre la télé-réalité et l’expérience scientifique se déroulera en plusieurs étapes. Après avoir ingéré 83 milligrammes de MDMA, la substance active de l’ecstasy, habituelle drogue des fêtards, ils participeront à l’émission Drugs Live: The Ecstasy Trial, qui sera diffusée sur Channel 4 courant octobre. Les six cobayes seront évidemment sous la surveillance d’un expert, David Nutt, ancien conseiller drogue auprès du gouvernement britannique. L’émission a vocation à “comprendre et expliquer les effets de l’ecstasy sur le cerveau, au cours de deux épisodes de 60 minutes”, d’après le Huffington Post.
Des tests cognitifs seront ensuite réalisés, afin de déterminer les effets de la MDMA sur l’empathie, la confiance et la mémoire. Si cette drogue rendrait amoureux et très euphorique, la prise d’une telle substance serait aussi très dangereuse pour le cerveau. Conséquence, les participants seront également soumis à des tests IRM. Un placebo sera aussi administré.

Libé
Mercredi 26 Septembre 2012

Lu 145 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs