Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Arrestation

Deux Espagnols ont été arrêtés à Buenos Aires alors qu'ils s'apprêtaient à prendre l'avion pour Madrid avec une centaine d'oiseaux vivants dans leurs bagages à main, ont indiqué récemment les autorités argentines.
Les agents de sécurité de l'aéroport d'Ezeiza n'en revenaient pas quand ils ont découvert au milieu des vêtements 130 oiseaux répartis dans quatre cages, dont des espèces menacées d’extinction, lors du contrôle de routine aux rayons X avant l'embarquement. La date de cette découverte n'a pas été précisée.
Lors d'une perquisition dans la maison des deux Espagnols, qui résident à La Plata, à 70 km de Buenos Aires, les policiers ont trouvé 700 oiseaux supplémentaires.
Les deux hommes sont poursuivis pour trafic d'espèces protégées et infraction à la législation douanière.
Les oiseaux ont été recueillis par un service du ministère argentin de l'Environnement.

Contrôle

Des contrôleurs de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) se sont présentés récemment au palais du Quirinal à Rome, résidence du président de l'Italie, pour soumettre la marcheuse Elisa Rigaudo à un contrôle antidopage, rapportent les médias italiens.
La marcheuse et de nombreux athlètes italiens avaient été conviés au Quirinal par le président italien Sergio Mattarella pour la cérémonie de remise du drapeau aux porte-drapeaux des sélections olympiques et paralympiques italiennes.
Le délégué de l'IAAF et un médecin allemand sont arrivés pendant la cérémonie et ont demandé à pouvoir effectuer un prélèvement sanguin sur Elisa Rigaudo, qualifiée pour le 20 km marche des Jeux olympiques de Rio.
"Manifestement, ils ne savaient pas que le Quirinal est la résidence du chef de l'Etat italien.
J'ai demandé à pouvoir repousser le contrôle de quelques minutes et à pouvoir le faire dans les locaux du comité olympique", a raconté l'athlète, citée par le site Internet du quotidien La Stampa.
Sur son compte twitter, Rigaudo a ensuite écrit: "J'ai expliqué à l'inspecteur allemand ce que c'est que le Quirinal.
C'est comme s'il avait sonné chez Merkel !".

Jeudi 30 Juin 2016

Lu 106 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs