Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Rivalité

Les habitants de deux des plus importantes îles d'Estonie, rivales depuis des siècles, ont trouvé ce week-end un nouveau moyen de régler leur différent en se lançant dans un tir à la corde géant, avec une corde de 10 km de long.
Plus de 500 habitants de l'île d'Hiiumaa se sont agrippés à la corde, tandis qu'en face, de l'autre côté du détroit de mer Baltique qui les sépare, plus de 600 habitants de l'île de Saaremaa tiraient eux aussi.
L'opération, destinée plus qu'autre chose à promouvoir le tourisme dans ces deux îles, s'est terminée par un match nul, la corde ayant cassé au bout de dix minutes.

Poisson 

La photo d'un poisson en train de nager dans une méduse au large des côtes orientales de l'Australie fait fureur sur Internet, où elle a été vue plus de deux millions de fois.
Le photographe Tim Samuel se trouvait dans l'eau en compagnie d'une amie près de la localité touristique de Byron Bay lorsqu'ils virent le petit poisson pris au piège à l'intérieur même de la méduse, à peine plus grande que lui.
Le poisson aux couleurs dorées, clairement visible dans la méduse transparente, n'a pas l'air d'en mener très large.
"Il était piégé mais en même temps contrôlait les mouvements de la méduse", a écrit Tim Samuel sur Instagram.
L'image a été repostée lundi par @discoverocean et c'est alors, raconte le photographe, que son téléphone "a commencé à sonner dans tous les sens".
"Lorsque @franny.plumridge et moi sommes tombés là-dessus on savait qu'on avait trouvé quelque chose de spécial, mais on était loin de réaliser combien c'était unique et rare", ajoute-t-il.
"Je suis complètement abasourdi par toute l'attention que le monde lui prête".
Certains internautes avancent que le poisson se fait piquer par la méduse, d'autres croient voir que la queue de poisson se trouve à l'extérieur, ce qui expliquerait qu'il puisse la diriger.
William Gladstone, spécialiste de la vie marine à l'Université de la technologie à Sydney, a confirmé la rareté de la photographie, vue 2,3 millions de fois sur imgur.
Il a expliqué au Sydney Morning Herald avoir déjà vu de jeunes carangues chercher protection au milieu des méduses mais jamais à l'intérieur même de celles-ci.
Tim Samuel ajoute qu'il s'est demandé s'il "devait libérer le petit bonhomme" avant de décider de "laisser la nature faire son œuvre".

Libé
Lundi 20 Juin 2016

Lu 131 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs