Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Municipales

Les électeurs d'un petit village du nord de la Roumanie ont été confrontés à un choix difficile lors d’élections locales récemment, puisque trois des cinq candidats portaient le même nom, a-t-on appris auprès de la mairie.
Sur les bulletins de vote de Draguseni, village de 2.700 habitants, le nom de Vasile Cepoi s'affichait trois fois. Selon le décompte des voix, c'est le maire en fonction, Vasile Cepoi, qui l'a emporté avec 82% des suffrages. 
"Je suis sûr que les habitants ont voté en connaissance de cause, ma réélection n'a pas été le fruit du hasard", a déclaré le vainqueur à l'AFP.
M. Cepoi s'est dit "certain" que les deux autres candidats se sont inscrits dans la course en espérant profiter de cette identité de noms.
Toutefois, esprit prévoyant, "quelques mois avant les élections j'ai fait rajouter sur ma carte d'identité le nom de +Lica+, pour aider les gens à faire la différence", a-t-il expliqué.
Maire depuis 2004, il assure que les habitants de Draguseni sont "contents" de lui, alors que ces dernières années il a mené à bien plusieurs projets - modernisation des routes locales, accès à l'eau courante pour tous les foyers et branchement au réseau de canalisation -, y compris en utilisant des fonds européens.

Penalties

Un match d'amateurs de division régionale de République tchèque s'est terminé après 52 tirs au but, les deux équipes ne parvenant pas à se départager avec les 90 minutes réglementaires (3-3).
Pour que le SK Batov 1930 l'emporte finalement 22 tirs au but à 21 devant le FC Frystak, il a fallu 26 duels de chaque côté.
Frystak a eu trois chances de l'emporter à 4-4, 11-11 et 14-14, mais ses tireurs ont échoué à chaque fois, avant que leur coéquipier Jan Hrebacka n'envoie finalement la balle au-dessus de la barre transversale, suscitant les applaudissements teintés de soulagement des 148 spectateurs. On a même entendu l'un d'entre eux crier: "Enfin!"
Selon le quotidien DNES, le président de Frystak, Vratislav Rudolf, a indiqué avoir voulu partir après 40 tirs au but car il avait "un barbecue à la maison".
Hrebacka, le tireur malheureux, a même affirmé que ses coéquipiers ne lui en voulaient pas: selon lui, "ils étaient contents de pouvoir rentrer à la maison".
La plus longue séance de tirs au but chez les professionnels enregistrée au livre des records Guinness, mentionne 48 face-à-face lors de la finale de la Coupe de Namibie 2015, remportée par le KK Palace 17 à 16 devant Civics (2-2 après prolongation).

Libé
Lundi 13 Juin 2016

Lu 106 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs