Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Chat

Selon ses propriétaires, "Bella" est une adorable chatte noire à pattes blanches de quatre ans, docile et enjouée. Pourtant, quand vient le facteur du Royal Mail, la poste britannique, l'animal se transformerait en redoutable prédateur...
L'affaire concerne un couple de Patchway, petite commune proche de Bristol (ouest), dont la petite chatte semble prendre un malin plaisir à bondir sur le courrier lorsque le facteur le glisse dans la fente de la porte d'entrée.
Estimant que Bella représentait une "menace" et risquait de "blesser les doigts" du postier, le Royal Mail a écrit au couple pour le sommer de trouver une solution, faute de quoi il suspendrait toute distribution.
"Nous avions remarqué ces derniers jours que le facteur était vraiment très hésitant au moment de glisser les lettres, et Bella pense que c'est un jeu", a déclaré le propriétaire de la chatte sur la BBC.
Après discussion, le couple de Patchway a finalement accepté "d'installer une boîte aux lettres à l'extérieur qui permettra au facteur de distribuer le courrier en toute sécurité", a indiqué à l'AFP un porte-parole du Royal Mail.
La poste britannique note au passage que si les incidents impliquant des chats sont "rares", près de 3.000 attaques de facteurs par des chiens ont été recensées en un an sur la période 2014-2015.



Drone

L'objet qui a heurté récemment un Airbus A 320 des British Airways et déclenché une enquête n'était pas un drone et pourrait bien avoir été un simple sac en plastique, ont indiqué les autorités britanniques.
"Ce n'était pas un incident avec un drone", a assuré jeudi le ministre des Transports Patrick McLoughlin devant le Parlement.
Faute d'éléments suffisants, le Bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) a donc décidé de clore l'enquête. "Nous avons fait une enquête préliminaire mais il n'y avait pas assez d'informations sur l'objet en question pour aller plus loin", a expliqué un porte-parole d'AAIB.
L'objet pourrait bien être "un sac en plastique ou autre", a souligné le secrétaire d'Etat aux Transports Robert Goodwill. "Le pilote doit se concentrer sur beaucoup de choses (au moment de l'atterrissage) donc nous ne savons pas vraiment ce qu'il a vu", a-t-il avancé récemment.
Le 17 avril, le pilote de l'appareil en provenance de Genève avait dit à la police qu'il pensait avoir été heurté par un drone. L'avion, avec 132 passagers et cinq membres d'équipage à bord, avait atterri sans encombre à l'aéroport londonien d'Heathrow. Après inspection, l'appareil avait été déclaré apte à continuer de voler. D'après l'agence de sécurité aérienne UK Airprox Board, 23 collisions entre des avions et des drones ont été évitées de justesse en l'espace de six mois, entre avril et octobre 2015, dans les aéroports britanniques.
Selon la législation du pays, les drones ne peuvent pas approcher des avions, hélicoptères et des aéroports et ne doivent pas voler au-dessus de 122 mètres.

 

Mardi 10 Mai 2016

Lu 156 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs