Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Insolite
Beckham

Ce qui devait être une intervention de routine pour Catherine Maynard, secouriste à Londres, a viré à l'extraordinaire lundi: alors qu'elle traitait un homme âgé qui venait de chuter sur un trottoir, David Beckham s'est arrêté pour leur offrir des boissons chaudes.
"J'attendais avec mon patient l'ambulance qui devrait le transporter à l'hôpital". Et d'un coup, j'ai levé la tête et vu quelqu'un qui ressemblait à David Beckham passer près de nous. Il a dit bonjour et est entré dans sa voiture", a-t-elle raconté au quotidien britannique Evening Standard
"J'ai dit à l'homme que je soignais: +Je crois que c'était David Beckham+. Et dix minutes plus tard, le voilà qui revient avec un café pour moi et un thé pour mon patient", a-t-elle poursuivi.
Maynard en a profité pour faire une photo avec son bienfaiteur, postée sur Twitter par le service d'ambulances londonien, qui invite ses abonnés à "s'inspirer de l'acte de gentillesse de Beck" en offrant le café aux secouristes. Ce n'est pas la première fois que l'ancien capitaine de la sélection anglaise joue les bons samaritains. En 2011, un automobiliste avait raconté à la BBC avoir été dépanné par l'ex-star de Manchester United alors qu'il était en panne.

Lancer de dinde

Un juge espagnol a autorisé lundi un lancer de dinde du clocher d'une bourgade du sud de l'Espagne, estimant que ce rituel du XIXe siècle ne constituait pas une "maltraitance animale". Chaque année, le 3 février, à l'occasion de la fête de San Blas, les 840 habitants de la petite localité agricole andalouse de Cazalilla sacrifient à une tradition censée porter bonheur à celui ou celle qui attrape l'animal, lancé depuis le clocher de l'église. En général, le volatile, passé la surprise, vole quelques mètres au-dessus de la place avant de se réfugier sur un toit. Certains habitants, selon les images des années précédentes, escaladent alors les maisons pour tenter de s'en emparer.
Le parti de défense de animaux Pacma, qui a réuni 50.000 signatures pour dénoncer "une fête comportant de la maltraitance animale contraire à la loi", avait déposé plainte pour faire interdire cette pratique.
Un juge régional a rejeté la demande, estimant que "l'animal ne souffre pas" et qu'il "semble plus que douteux que le seul fait de lancer une dinde constitue de la maltraitance animale".
Outre la corrida, Pacma dénonce régulièrement "la cruauté" de certaines traditions espagnoles, telles que le lancer de chèvre du clocher d'une église, le lancer de canards, ou encore allumer des boules de feu sur les cornes de taureaux.
En août, la petite commune catalane de Roses, dans le nord de l'Espagne, avait fait scandale, lorsqu'une participante à un lancer traditionnel de canards dans la mer avait été filmée frappant un défenseur des animaux à coup de volatile.

Vendredi 12 Février 2016

Lu 132 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs