Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Drones

Confrontée à l'usage croissant de drones au dessus de zones leur étant interdites, telles que les aéroports ou rassemblements publics, la police néerlandaise s'est tournée vers une méthode de chasse millénaire pour attraper au vol ces objets volants indésirables: des aigles.
Dans le cadre d'une série de tests visant à déterminer quelle est la meilleure manière d'intercepter les drones, la société spécialisée Guard from Above a en effet dressé plusieurs aigles pour le compte de la police.
"C'est une solution low-tech pour un problème high-tech", a ironisé Dennis Janus, un porte-parole de la police néerlandaise. "On se sert de l'instinct de chasse millénaire des oiseaux de proie pour intercepter et neutraliser les drones".
Une vidéo des tests publiée par la police montre un aigle se jeter en plein vol sur un drone, pour l'agripper fermement et ensuite aller se poser quelques mètres plus loin, sa proie motorisée entre les serres.
Comme ailleurs dans le monde, l'usage des drones connaît une croissance exponentielle aux Pays-Bas.
"Mais on ne peut pas voler n'importe où avec des drones, et ce pour des raisons évidentes de sécurité", souligne M. Janus, évoquant notamment les aéroports ou des rassemblements publics.
"Si un drone tombe sur une foule, ça peut tuer quelqu'un", assure-t-il.

 

Rome

La ville de Rome a entrepris de faire le ménage dans la gestion de son patrimoine immobilier, qui comporte encore des appartements avec vue sur le forum impérial ou le Colisée loués à moins de 30 euros par mois.
Ce ménage a été demandé par le commissaire extraordinaire Paolo Tronca, un préfet nommé après la démission en novembre du maire Ignazio Marino pour gérer la ville jusqu'aux élections prévues en juin, explique la ville dans un communiqué mardi sur son site Internet.
Un examen de la situation dans les quartiers cotés du centre de la capitale a révélé 574 appartements appartenant à la commune et loués à des prix inférieurs au marché, frôlant parfois le ridicule.
Ainsi, un appartement du Borgo Pio, jouxtant le Vatican, est loué 10,29 euros/mois, un autre avec vue sur les ruines du forum impérial 23,36 euros/mois et un logement sur la rue du Colisée 25,64 euros/mois, selon le communiqué.
Selon la presse, les locataires sont pour la plupart des ménages modestes n'ayant pas pu bénéficier d'un logement social et le niveau des loyers s'explique simplement parce que personne n'a jamais pris la peine de les augmenter.
La municipalité a annoncé qu'elle allait désormais s'assurer que les loyers soient conformes aux prix du marché et résilier le bail dans les cas, selon elle fréquents, où les locataires légitimes ont laissé la place à des petits malins.

 

Mercredi 10 Février 2016

Lu 154 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs