Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Braqueurs
 
Bien maigre butin pour des braqueurs: deux individus sont repartis samedi d'un supermarché en banlieue de Lyon (est de la France) avec des rouleaux de pièces de ... 1 et 2 centimes, a-t-on appris de source policière. Les deux malfrats encagoulés et armés d'une arme de poing ont fait irruption dans la matinée dans le magasin, ont menacé les employés et ont pu aller se servir dans la salle des coffres.
Venus les mains vides, les braqueurs se sont emparés du sac à main d'une employée pour transporter leur cargaison, qui ne contenait que de la petite monnaie: des pièces de 1 et 2 centimes.
Le préjudice est estimé à "quelques centaines d'euros", selon la police.  Les deux hommes sont actuellement en fuite.

Boeing
Le propriétaire de trois Boeing 747 abandonnés sur le tarmac de l'aéroport de Kuala Lumpur, en Malaisie, s'est manifesté après la publication d'une petite annonce dans un journal de ce pays encore hanté par le mystère de la disparition du Boeing 777 (vol MH370).
Blue Peterson, patron de la compagnie malaisienne Swift Air Cargo, a raconté à l'AFP que sa société avait acheté en juin ces Jumbo Jet à une autre compagnie, et que Swift Air Cargo était en contact avec les autorités aéroportuaires de Kuala Lumpur depuis des mois.
"Je me suis réveillé le 7 décembre et j'étais stupéfait d'apprendre qu'ils recherchaient le propriétaire" de ces avions, a déclaré M. Peterson, un ancien pilote américain de Malaysia Airlines.
Il a affirmé que les autorités aéroportuaires avaient refusé à maintes reprises de reconnaître Swift Air Cargo comme le propriétaire des trois Boeing, en dépit des documents présentés, incluant des déclarations du précédent propriétaire.
L'AFP n'a pu questionner dans l'immédiat des responsables de l'aéroport qui avait publié la petite annonce indiquant que les avions pourraient être vendus si les charges dues par le propriétaire n'étaient pas réglées d'ici au 21 décembre.
Swift Cargo Air a insisté jeudi dans un communiqué publié sur son site pour dire que la compagnie n'avait "pas abandonné les avions".
C'est de l'aéroport international de Kuala Lumpur qu'avait décollé le Boeing 777 de Malaysia Airlines (vol MH370) qui avait disparu peu après son envol le 8 mars 2014, avec 239 personnes à bord. Un fragment d'aile avait été retrouvé en juillet dernier sur l'île française de La Réunion, dans l'océan Indien, mais le mystère reste entier.

Samedi 19 Décembre 2015

Lu 116 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs