Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Espions
Jamais en mal d'imagination quand il s'agit de trouver de nouveaux espions, les services secrets britanniques ont lancé une campagne de recrutement à base de graffitis tagués sur le pavé pour attirer les jeunes d'un quartier branché de Londres. L'opération a été lancée début novembre par le service de renseignements électroniques britannique (GCHQ) à Shoreditch, haut lieu du street art de la capitale britannique, où de mystérieuses inscriptions ont fleuri sur les trottoirs.
"GCH-qui? Offres d'emploi dans la high-tech", est-il ainsi écrit sur le sol, avec une adresse Internet renvoyant vers le site du GCHQ. "Le GCHQ cherche toujours à élargir son recrutement (...) et utilise à ces fins un éventail de moyens innovants", a commenté un porte-parole de l'organisation. "Nous nous intéressons aux lieux susceptibles de réunir une grande proportion de profils que nous voudrions recruter, en l'occurrence des  personnes disposant de compétences techniques", a-t-il ajouté.
 


Ambassadrice

L'ambassadrice des Pays-Bas au Soudan a nagé samedi dans le Nil à Khartoum après avoir gagné le pari de faire exploser les mentions "j'aime" de la page Facebook de son ambassade. Susan Blankhart, 63 ans, s'était engagée à nager dans le Nil si la page Facebook de son ambassade atteignait plus de 10.000 "j'aime".
Vêtue d'un maillot de bain orange, couleur des Pays-Bas, assorti du logo de l'ambassade, elle a nagé sur plusieurs centaines de mètres dans les eaux troubles du Nil bleu accompagnée de six Néerlandaises et sept Soudanaises, sous les applaudissements de personnes venues les soutenir depuis les rives du  fleuve.  
"C'était agréable, magnifique, je recommande que tous viennent nager dans le Nil", a lâché la diplomate dans un éclat de rire. La baignade a eu lieu sous le regard attentif d'une équipe de sauveteurs soudanais répartis sur plusieurs kayaks. Nager dans les eaux du Nil avec 13 femmes avait également pour but de promouvoir l'émancipation des femmes au Soudan, a souligné Mme Blankhart.

Lundi 23 Novembre 2015

Lu 389 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs