Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




​Kerry, le pâtissier

Insolite


Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, qui sillonne la planète pour résoudre les conflits, est aussi connu pour avoir le bec sucré. Il a surpris un parterre des meilleurs chefs cuisiniers américains en leur révélant qu'il a autrefois ouvert une boutique de cookies.
L'actuel chef de la diplomatie s'ennuyait  dans les années 70, dans un cabinet d'avocat de Boston, et il s'est mis en tête d'ouvrir -- avec un ami -- une pâtisserie qui offrirait des cookies jusque tard dans la nuit.
"On est sorti de dîner, et je mourrais d'envie de manger un cookie aux pépites de chocolat. J'en ai eu envie toute ma vie", s'est amusé M. Kerry. "On s'est dit, +Wow, il n'y a nulle part à Boston où on peut acheter un bon cookie tard le soir+."
Les deux compères se mettent alors en quête d'un local. Deux mois plus tard, ils achètent "une cuisinière flambant neuve" et le Kilvert & Forbes Bakeshop ouvre ses portes.
Déjà, John Kerry voyait les choses en grand. "J'avais cette super vision de 40 boutiques dans 40 villes très rapidement, et je me suis soudain dit, +tu sais quoi? Je n'ai même pas de carte+."
Après des premiers essais dans sa propre cuisine où il enchaîne les fournées de cookies, la petite affaire fonctionne et remporte même, dans la première année, le prix de la meilleure pâtisserie de la ville (Best of Boston award).
John Kerry a expliqué que l'expérience lui a beaucoup apporté et lui sert encore dans la diplomatie, dans la façon dont "les gens se connectent d'une manière unique et puissante autour de la nourriture".
Bien que le diplomate et son ancien partenaire aient depuis longtemps vendu leurs parts dans cette affaire, la pâtisserie existe toujours et l'ancien sénateur du Massachusetts reste l'un des plus assidus clients de ses cookies aux pépites de chocolat.

​Demande

Insolite
Venice Beach, municipalité connue pour ses plages et son style de vie bohème qui jouxte Los Angeles, demande le droit pour les femmes de bronzer les seins nus, citant ses liens avec l'Europe pour justifier un assouplissement de la législation américaine parfois prude.
Les conseillers municipaux de Venice Beach, en Californie (ouest des Etats-Unis) ont voté pour autoriser les femmes à enlever leurs hauts de maillots de bain sur sa plage où touristes se mêlent aux fans de skate-board, aux musiciens et aux babas-cools adeptes de la marijuana.
Ce vote, annoncé sur le site du Conseil du voisinage de Venice, qui doit son nom à des canaux évoquant ceux de la Cité des Doges en Italie, doit maintenant être approuvé par le Conseil municipal de la ville de Los Angeles, qui a un droit de veto et qui interdit pour l'instant cette pratique. Dans sa décision, le Conseil municipal de Venice fait valoir que sa plage "a été fondée et conçue sur le modèle de la culture européenne de Venise, en Italie".
Etant donné que "les bains de soleil seins nus sont courants à travers l'Europe, beaucoup de parties du reste du monde et dans beaucoup d'endroits aux Etats-Unis", Venice "souhaite que les femmes puissent jouir des même droits que les hommes et prendre le soleil seins nus sur la plage".
Le code de Los Angeles précise notamment que "personne ne peut apparaître, se baigner, bronzer (...) dans une tenue qui laisse voir les parties génitales.

Libé
Samedi 2 Mai 2015

Lu 490 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs