Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Insolite
Epouse

Une habitante de New York, soupçonnée d'avoir épousé huit hommes pour les aider à acquérir la nationalité américaine, a comparu vendredi devant un tribunal du Bronx.
Liana Barrientos, 39 ans, a notamment épousé un Egyptien, un Turc et un Géorgien avant finalement de se lier avec un ressortissant pakistanais.
Ce dernier a été par la suite expulsé vers son pays d'origine en 2006 pour avoir proféré des propos menaçants à l'égard des Etats-Unis. Appelée à témoigner devant un juge fédéral du Bronx, Liana Barrientos a répondu "non coupable" à la question de savoir comment elle entendait plaider dans cette affaire.
La jeune femme blonde, portant une alliance à la main gauche, s'est mariée à six reprises pour la seule année 2002, selon les accusations du ministère public. L'adjointe du procureur, Jessica Lupo, a rappelé au tribunal que Liana Barrientos était encore mariée avec quatre hommes et a précisé que l'accusée avait admis "avoir reçu de l'argent" pour épouser un ressortissant géorgien qui souhaitait obtenir la nationalité américaine.
L'encre des registres à peine séchée, les conjoints se précipitaient pour demander le statut de résident permanent.
"Lorsque les demandes de nationalité étaient rejetées, les hommes entamaient immédiatement une procédure de divorce avant de retourner devant les services de l'immigration en ayant contracté un nouveau mariage", a expliqué l'adjointe du procureur.

Mangues

Un lot de deux mangues s'est arraché 300.000 yens (2.340 euros) lundi au Japon, lors de la première vente aux enchères de la saison à Miyazaki, sur l'île de Kyushu (sud-ouest), un prix record pour la seconde année d'affilée. L'heureux acheteur, un grand magasin de la ville de Fukuoka (sur la même île), a fait acheminer par air le précieux trésor qu'il propose au rabais - 210.000 yens - à ses clients fortunés, a-t-on appris auprès de la Fédération agricole de la préfecture de Miyazaki.
Poids minimum de 350 grammes et taux élevé de sucre: ces mangues du label "Taiyo no tamago" ("oeuf du soleil") font l'objet de critères très stricts de sélection.  Autres fruits très prisés, les melons s'écoulent chaque année à des tarifs délirants. Le record absolu date de 2008, quand deux melons cantaloups avaient trouvé preneur pour la bagatelle de 2,5 millions de yens (19.500 euros au taux de change actuel).
Les fraises n'ont rien à leur envier. Une marque de luxe, particulièrement en vogue cette année, s'affiche ainsi à 390 euros... l'unité.
Sans aller jusqu'à débourser de telles sommes, les Japonais ne regardent pas à la dépense pour acheter, et surtout offrir des fruits, un cadeau très estimé dans l'archipel.  Dans les rayons dédiés des grands magasins ou boutiques spécialisées, ces oeuvres d'art de la nature sont exposées telles des bijoux, protégées par une résille de mousseline blanche. Souvent vendus à l'unité, pommes, poires, pêches, raisins exhibent des formes parfaites et laissent en bouche un goût exquis.
Même dans les supermarchés de base, les fruits restent onéreux: une simple pomme coûte souvent l'équivalent de 2 euros.

Lundi 20 Avril 2015

Lu 275 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs