Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Insolite
Python

L’ami (inattendu) du petit-déjeuner. Jarred Smith, un Australien de 22 ans, a eu une surprise un peu désagréable la semaine dernière en voulant prendre ses céréales: un python tapis avait élu domicile dans le paquet.
 «J’ai pensé que ma mère avait acheté un cale-porte étrange, mais j’ai ensuite remarqué la fin de la queue, qui ressemblait à un serpent, et j’ai compris qu’il s’agissait bien d’un serpent», a raconté le jeune homme, qui habite Davidson, à Sydney.
«J’ai ensuite jeté un coup d’œil dans le haut de la boîte de céréales et sa tête est sortie. J’ai couru hors de la cuisine en criant à mon père qu’il y avait un serpent», continue Jarred Smith dans le Daily Mail. Il a ensuite appelé les secours, expliquant où le reptile se cachait. A l’autre bout du fil, la jeune femme a explosé de rire, lui demandant s’il était sérieux, se remémore-t-il encore. Un spécialiste a tout de même été dépêché chez les Smith, sortant de la boîte le serpent, qui mesurait tout de même entre 1m et 1,50m.
Le spécialiste a expliqué à Jarred que les pythons tapis sont craintifs et inoffensifs, et n’attaquent que lorsqu’ils y sont poussés, avant de le relâcher dans le jardin de la famille. Jarred, qui n’avait jamais vu de serpent auparavant, a conclu: «C’est un beau serpent, donc s’il revient, ce n’est pas grave. Je ne m’attendais tout simplement pas à le trouver dans mes céréales».

Insolite
A vendre

En Indonésie, une annonce immobilière particulièrement originale met l’internet en émoi, la vendeuse d’un charmant pavillon javanais offrant en sus des murs sa main à l’heureux acquéreur.
En apparence l’annonce n’a rien d’extraordinaire. Elle détaille l’objet de la vente, une maisonnette d’un étage sur l’île de Java avec deux chambres, deux salles de bain, une place de parking et une mare à poissons.
Mais elle est assortie d’une clause présentée comme une “offre rare”: “Si vous achetez cette maison, vous pouvez demander la main de sa propriétaire”. Sur une photo, Wina Lia, veuve de 40 ans, pose devant la propriété en tailleur noir et veste blanche.
L’offre non négociable est destinée à des “acheteurs sérieux” prêts à débourser 999 millions de roupies (71.000 euros) pour un toit et une épouse. Les deux enfants de la jeune veuve ne sont pas en option. Sur les réseaux sociaux, l’annonce a été abondamment commentée.
Boldies99, un utilisateur du forum Kaskus, a salué la ruse de la vendeuse: “Elle vend la maison, et en même temps elle en reste propriétaire” grâce à ses noces.
Contactée par l’AFP, Wina Lia a expliqué qu’elle avait demandé à une amie agente immobilière de faire passer discrètement le mot à des acheteurs potentiels, pas de publier une pleine annonce consultable par le monde entier.
Un seul acheteur s’est manifesté, selon Mme Lia. 

Jeudi 19 Mars 2015

Lu 122 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs