Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Insolite
Rue

 "On se retrouve à l'angle de la rue Messi et de la rue Mascherano", disent les habitants de la ville El Chanar, petit bourg du nord de l'Argentine, qui rend hommage aux joueurs de la sélection nationale de football.
Outre les deux joueurs du FC Barcelone, le milieu de terrain de Manchester United Angel Di Maria et celui de Manchester City, Sergio Agüero, ont aussi donné leur nom à des rues du quartier Portal, dans cette petite ville de 6.000 habitants.
"Dans ce quartier, les rues n'avaient pas de nom, alors on a trouvé que c'était une bonne idée de leur donner le nom de joueurs qui inspirent les jeunes", dit un employé communal, Carlos Salazar.
En revanche, pas de rue Ezequiel Lavezzi, qui n'est plus titulaire en équipe d'Argentine, même s'il faisait fureur auprès des dames de El Chanar.

 

Insolite
Nom

En Corée du Nord, les homonymes du dirigeant Kim Jong-Un sont priés de changer de nom, a révélé mercredi une télévision sud-coréenne.
Quelques mois avant son arrivée au pouvoir en remplacement de son père Kim Jong-Il décédé en décembre 2011, le régime avait émis une directive rendant obligatoire pour quiconque partageant son nom d'en trouver un autre.
"Tous les organes du parti et les services de la sécurité publique doivent recenser les habitants nommés Kim Jong-Un (...) pour les convaincre de changer volontairement de nom", indique ce document cité par la chaîne KBS TV.
La mesure s'applique rétroactivement aux papiers d'identité et aux diplômes, qui doivent être rectifiés. Les certificats de naissance portant ce nom doivent être rejetés.
"Les autorités doivent s'assurer que nul ne se plaigne inutilement ou répande des rumeurs (...) à ce sujet", est-il dit.
L'authenticité de cette directive ne pouvait être immédiatement vérifiée. Le ministère sud-coréen de l'Unification en charge des affaires nord-coréennes s'est refusé à tout commentaire.
Un responsable au gouvernement a cependant rappelé que Pyongyang avait déjà interdit l'utilisation du nom de Kim Il-Sung, fondateur du régime et grand-père de Kim Jong-Un, et de celui de son fils Kim Jong-Il.
Park Jin-Hee, une Nord-Coréenne réfugiée au Sud et travaillant pour KBS, s'est dite certaine que personne au Nord ne porte aujourd'hui le nom des trois dirigeants, objets d'un culte de la personnalité organisé par la propagande officielle.
A part eux, "personne au Nord ne s'appelle Kim Il-Sung et Kim Jong-Il, et il ne fait aucun doute que la même chose vaut pour Jong-Un", a-t-elle déclaré à l'AFP.

Libé
Mercredi 10 Décembre 2014

Lu 101 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs