Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Insolite
Bourde
 
Un présentateur de la télévision publique indienne a perdu son poste à l’occasion de la visite d’Etat du président chinois, confondant le nom Xi avec le chiffre romain XI, et a ainsi affublé le dirigeant chinois du nom de “Eleven Jinping”.
La bourde a eu lieu lorsque le présentateur de la télévision publique indienne Doordarshan a rendu compte de la visite très médiatisée pendant trois jours de Xi Jingping en Inde, la première d’un président chinois en Inde depuis 2006.
Cité par le site d’informations Quartz, le directeur général de la télévision publique Jawhar Sircar a indiqué que le présentateur avait été renvoyé et des mesures prises pour éviter de telles erreurs.
“Nous avons pris des mesures et nous améliorons le système”, écrit dans un tweet M. Sircar, qui n’a pu être joint par l’AFP.
Doordarshan a souffert de l’apparition des télévisions privées depuis les années 1990 en Inde, voyant son influence décliner.
 
 

Insolite
Escroquerie
 
Pas de portables, de trading à haute fréquence ou de “cloud” informatique: les autorités américaines ont annoncé dernièrement avoir mis au jour une escroquerie boursière reposant sur... un simple Post-it.
Pendant cinq ans, Frank Tamayo a utilisé les célèbres carrés de papier auto-collants pour transmettre à son courtier des informations confidentielles sur des opérations boursières. Celles-ci lui avaient été confiées au préalable par un avocat d’affaires, révèle le gendarme boursier américain (SEC).
Les Post-it, ou occasionnellement une serviette en papier, étaient montrés au courtier près de la grande horloge de la gare centrale de New York avant d’être aussitôt détruits, par tous les moyens possibles, pour effacer toute trace du délit d’initié.
Selon la SEC, M. Tamayo allait ainsi jusqu’”à mâcher” ou “manger” l’information confidentielle nimbée de papier adhésif.
Après ces furtives et gourmandes entrevues, le courtier reprenait contact avec M. Tamayo au téléphone et lui conseillait des investissements prétendument basés sur des “analyses et des recherches” mais fondés, en réalité, sur ces délits d’initiés, selon le communiqué.
“Ils ont eu tort de penser que cela empêcherait la SEC de mettre au jour leurs manoeuvres”, s’est vanté Robert Cohen, un des dirigeants du gendarme boursier.
Avant d’être démasqué, le trio -le courtier, M. Tamayo et l’avocat d’affaires- a réussi à amasser illicitement 5,6 millions de dollars grâce à ces informations confidentielles.
Les trois hommes sont poursuivis au civil par le gendarme boursier américain et sont également sous le coup d’une procédure pénale du procureur du New Jersey (nord-est), précise le communiqué. 

Vendredi 26 Septembre 2014

Lu 103 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs