Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Insolite
Arme
 
C’est un drame qui a pourtant peu de chances de relancer le débat sur les armes à feu au pays de l’Oncle Sam. Une petite fille de neuf ans, qui apprenait à se servir d’un pistolet mitrailleur Uzi, a tué accidentellement pendant la leçon de lundi son instructeur dans un stand de tir de l’Arizona (sud-ouest des Etats-Unis).
Originaire du New Jersey et en vacances avec ses parents, la fillette, plutôt fluette, a perdu le contrôle de l’arme qu’elle maniait, a indiqué le bureau du shérif du comté de Mohave.  Charles Vacca, 39 ans, de Lake Havasu City (Arizona), a été touché à la tête et est mort quelques heures plus tard dans un hôpital de Las Vegas (Nevada).
«La petite fille a actionné la détente de l’Uzi automatique et le recul a poussé l’arme au-dessus de sa tête, touchant la victime», indique un communiqué de la police.
Selon le Las Vegas Review Journal, la petite fille avait déjà tiré une balle quand apparemment, le pistolet mitrailleur est passé en mode automatique. La petite fille était avec ses parents, des touristes du nord-est des Etats-Unis, qui filmaient la leçon. Une vidéo qui ne montre pas l’accident mais la leçon quelques secondes avant, a été diffusée par la police.
 
 

Insolite
Tennis
 
Alexandre Richter et Alexis Badard savent dorénavant que la patience est leur principale qualité. Ces deux adolescents de 13 ans ont disputé lors d’un tournoi à Coutances (Manche) le point le plus long de l’histoire du tennis. Pendant 1h31, le Parisien et le Villeurbannais, tous deux classés 30, se sont renvoyés la balle ! Le précédent record était de 1h26. 
«Je manque de confiance pour taper fort en match alors j’ai l’habitude de jouer pour provoquer la faute, mais pas aussi longtemps», explique Alexis. Ce 17 août, sur un court en greens et couvert, les deux tennismen entament le deuxième jeu de la partie. Et se lancent dans un incroyable rallye... «On a eu la même tactique au même moment : on jouait sur le mental, c’était le premier qui allait craquer», confie Alexandre, licencié au TC Paris.
Dans le club-house, les quelques spectateurs viennent même voir la juge-arbitre pour lui demander d’arrêter ce point ! «On faisait des cloches dans le carré de service», avoue Alexis. «On a vu un match commencer et se terminer pendant le point, raconte Alexandre. A la fin, je voyais trois balles, c’était de plus en plus dur.» Finalement, le jeune Parisien a mis la balle dans le filet. «Ça m’a fait bizarre de faire une faute alors que je n’en avais pas fait une pendant 1h30...» avoue-t-il, penaud. Cela ne lui a pas empêché de remporter le match 6-1, 6-3.

Samedi 30 Août 2014

Lu 174 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs