Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Insolite
Recrutement
 
Un homme d'affaires russe a été condamné par un tribunal moscovite à 8 ans et demi de prison après avoir tenté à cinq reprises de faire assassiner sa femme par des escrocs se présentant comme des tueurs à gages, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.
Âgé de 47 ans, Konstantin Monastirskii souhaitait se débarrasser de sa femme, alcoolique selon lui, d'après le quotidien Moskovski Komsomolets. Ne voulant pas partager ses biens avec elle, chose inévitable en cas de divorce, il avait décidé de la faire assassiner.
Monastirskii se tourne donc vers un homme se présentant comme un tueur à gages, et lui verse un premier acompte de 200.000 roubles (4160 euros) sur une somme totale de 700.000 roubles (14.560 euros).
Cependant, rien ne se passe. Monastirskii met la pression sur le "tueur", en vérité un alcoolique ayant bu l'intégralité du premier acompte. Prenant peur, l'escroc se tourne vers la police pour dénoncer son "client".
Les policiers entrent alors en contact avec la femme de Monastirskii, et la griment afin de mettre en scène son assassinat et d'envoyer une photo à son mari. Ce dernier, croyant en la supercherie, décide de remettre les 500.000 roubles restant au "tueur". Les policiers l'arrêtent au moment de la transaction.
En détention, Monastirskii avoue que ce n'est pas la première, mais bien la cinquième fois qu'il tente de faire assassiner sa femme, mais qu'il tombait à chaque fois sur des escrocs. Ceux-ci lui soutiraient chacun entre 100.000 (2.080 euros) et 500.000 roubles (10.400 euros) avant de disparaître.
"Partout je me fais escroquer ! Même ici!", a déclaré le mari au moment de son arrestation. Monastirskii est aujourd'hui derrière les barreaux, sa femme est devenue la seule propriétaire des biens du ménage.
 
 

Insolite
Hello Kitty
 
Pour ses 40 ans, Hello Kitty, la mondialement célèbre petite chatte blanche japonaise avec son ruban rouge sur la tête, s'offre une balade spatiale: elle tourne autour de la terre à bord du satellite Hodoyoshi-3.
Depuis son lancement en juin dernier en Russie, le satellite promène Hello Kitty en orbite, sagement assise à côté d'une fenêtre d'où on voit défiler la planète bleue.  Au-dessus du hublot, des messages envoyés par des fans s'affichent en japonais ou en anglais sur un petit écran incrusté dans la paroi. 
"Ça peut être un message que quelqu'un veut envoyer de l'espace à une personne très spéciale sur Terre, ou quelque chose de plus général", explique Kazuo Tohmatsu, un porte-parole de Sanrio, la compagnie mère de Hello Kitty.  La petite chatte est apparue pour la première fois au Japon en 1974 sur un porte-monnaie... qui a bien gonflé depuis, car Hello Kitty s'est imposée comme un succès commercial planétaire, notamment avec tous les produits dérivés. 
Preuve de sa réussite: deux parcs à thème lui sont consacrés au Japon.

Mercredi 27 Août 2014

Lu 130 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs